Mission des archives de l'UNESCO


Historique

Le service des archives de l'UNESCO a été établi en 1947. Les premiers fonds sont constitués des organisations qui précédèrent l'UNESCO: l'Institut international de coopération intellectuelle, 1925-1946 (IICI), la Commission préparatoire de l’UNESCO, 1945-1946 (Com. Prep.), la Conférence des ministres alliés de l’éducation, 1942-1945 (CAME) et la Conférence des Nations Unies en vue de la création d'une Organisation pour l'éducation, la science et la culture, Londres, 1945. Les documents de l'UNESCO commencent en 1946 avec les documents de la première Conférence générale et du Conseil exécutif. En 1995, la gestion des documents a été ajoutée aux responsabilités de l'unité des archives, et donc en charge du classement et de la codification de tous les dossiers des secteurs de programme. En 2004, les archives de l'UNESCO ont lancé le projet de gestion des archives électroniques en vue de conserver un nombre croissant d'emails et de documents électroniques.

 

Mission
Les archives de l’UNESCO forment la mémoire institutionnelle de l’Organisation. Elles sont constituées par les matériaux produits ou reçus par l’Organisation dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. L’unité des archives de et la gestion des dossiers mène une double mission : elle documente l’histoire et les activités de l’Organisation (et de ses prédécesseurs) depuis 1945, jusque dans le temps présent. Elle aide aussi le Secrétariat à gérer ses dossiers, afin de garantir leur pérennité et leur disponibilité.
En savoir plus sur la politique de l’UNESCO en matière d’archives.


Services
Les archives de l'UNESCO guident et aident à identifier les premières sources concernant un sujet. Le personnel des archives assiste en orientant les chercheurs dès leur arrivée et en les aidant dans la consultation du matériel archivistique et l'utilisation des documents de référence, qui sont disponibles en salle de lecture. La salle de lecture est équipée d'un lecteur de microfiches, d'une photocopieuse et d'un ordinateur.

L'utilisation des documents ou leur copie en nombre limité à l'UNESCO est gratuit. Les archives de l'UNESCO se réservent le droit de refuser les photocopies si le matériel est susceptible d'être endommagé ou si le matériel doit être altéré pour rendre la copie possible. Ceci s'applique en particulier aux livres reliés et au matériel extrêmement fragile.
Les chercheurs sont encouragés à apporter une caméra digitale en salle de lecture en vue de faire leurs propres copies du matériel accessible, sujet à la conservation et autres considérations afférentes.