LA COLLECTION DES ŒUVRES D'ART DE L'UNESCO

NOGUCHI, Isamu (1904-1988)

Japon

  Première    Précédente    Suivante    Dernière
           
NOGUCHI, Isamu (1904-1988)
FONTAINE DE LA PAIX et JARDIN JAPONAIS

Pierre de granit sculptée, poids 7800 kilos.

362 x 165 x 58  cm

Date d'entrée à l'UNESCO


Donation faite à l'UNESCO par le Japon dans le cadre de la donation globale du Jardin japonais - également conçu par Isamu Noguchi- au moment de la construction du Bâtiment Fontenoy à Paris.

Pays d'origine
  Japon


© The Isamu Noguchi Foundation and Garden Museum, New York
© Photo: UNESCO/M Claude. "La Fontaine de la Paix" de I. Noguchi


Cliquez sur les images pour agrandir




En 1957, le « Comité pour l’Architecture et les œuvres d’art » de l’UNESCO organise un concours d’artistes pour donner vie à son siège permanent. Ce Comité comptait parmi ses membres les architectes qui ont construit les bâtiments, à savoir, Bernard Zehrfuss, Marcel Breuer, Luigi Nervi, ainsi que C. Para-Perez. Ce dernier présidait également un Comité de conseillers artistiques chargé de guider le choix des œuvres, et dont faisait également partie Georges Salles, Shahid Subrawardy et Herbert Read.
Isamu Noguchi fut parmi les artistes sélectionnés et l’UNESCO, représenté par Marcel Breuer, lui passa une commande pour le jardin japonais situé au Siège de l’Organisation à Paris.

Le jardin japonais, situé au pied des bâtiments de l’UNESCO, occupe 1700 mètres carrés de terrain. Il offre un havre de paix et de méditation en plein cœur de Paris. Un ruisseau, un lac, un pont, des arbustes et des arbres composent cette rigoureuse création. Les cerisiers, pruniers, magnolias ont été importés du Japon par des jardiniers spécialisés qui sont venus aider l’artiste dans la réalisation de son œuvre. Notons que chaque pierre, chaque herbe, chaque cours d’eau a sa propre place et est intégré à cet ensemble dans une logique d’harmonie et de sérénité. Chaque détail à été réfléchi pour lui-même et dans son rapport avec les autres éléments et ne peut qu’entrainer la contemplation.
« La Fontaine de la paix » vient compléter cette composition. Noguchi, sculpteur avant tout, joue sur les vides et les pleins ainsi que sur la spatialité des formes isolées. Cette sculpture est formée d’un roc de granite gris où l’artiste a incisé le mot « Paix », en caractères japonais, et cela à l’envers pour qu’il se reflète dans le bon sens dans l’eau qui coule au pied de la fontaine. Elle fait partie d’un ensemble de pierres ayant chacune un sens mystique : la pierre Titulaire, la Petite Montagne de la cascade, le versant de la Montagne, la Plage de Sable, la Montagne Proche et la Montagne éloignée, la Pierre d’Adoration….

Biographie de l'artiste
Isamu Noguchi est né à Los Angeles, le 17 novembre 1907 d’un père poète Japonais et d’une mère écrivain Américaine. Il a grandi au Japon et c’est en 1922 qu’il part pour New York où il s’inscrit à l’université de médecine. En 1924, encouragé par sa mère, il prend des cours de soir de sculpture à l’École d’art Leonard de Vinci. Il s’installe à Paris en 1927, où il intègre l’atelier de Brancusi. En 1938 il dessine sa première fontaine pour la Compagnie Ford Motors. Sa première exposition personnelle se déroule à la Galerie Charles Egan à New York. Son travail est influencé à la fois par les sculpteurs avant-gardistes qu’il fréquente ainsi que par l’art traditionnel asiatique. Toute sa vie durant il sera nourri par les deux cultures dont il est issu. Ces dernières cohabitent dans l’ensemble de ces œuvres.
Pendant toute sa vie, Noguchi se déplaça énormément entre les États Unis, l’Europe, le Japon et le Mexique. En 1968 une rétrospective au Musée d’Art Américain lui est dédiée. En 1983, le Musée de Noguchi voit le jour à Long Island, à New York. C’est le 30 décembre 1988 que Noguchi décède dans cette même ville.

Liens
www.unesco.org/visit/jardin/fra/index.htm
www.noguchi.org