English - Francais - UNESCO

Le patrimoine oral Gèlèdé

Benin (soutenu par le Nigeria et le Togo)

Pendant 100 ans, les communautés des Yoruba-Nago, Fon et Mahi ont pratiqué leurs rites et leurs danses après les moissons, ainsi que lors des sécheresses et des épidémies. Le rituel, qui fait appel à des masques sculptés, est chanté en yoruba et rappelle l'histoire et les mythes du peuple Yoruba-Nago. La communauté est divisée en groupes qui peuvent être dirigés par un homme ou une femme - c'est la seule société masquée où les femmes peuvent jouer ce rôle. Des chanteurs accompagnés par un tambour chantent pendant cette cérémonie nocturne, suivis par des danseurs accompagnés d'un orchestre. Des masques satiriques se moquent de certains comportements et attitudes.

L'origine mythique du Gèlèdé est censée refléter le passage d'une société matriarcale à une société patriarcale. Le but est de calmer la colère des mères mythiques et les esprits des ancêtres. Des animaux sont souvent représentés : le serpent, symbole du pouvoir, ou l'oiseau, messager des "mères".

Menaces : Développement technologique et tourisme mettent en péril le futur du Gèlèdé.

Plan d'action : Des propositions incluent la création de centres communautaires pour la pratique du rituel et la formation d'artisans et d'étudiants. Un inventaire des meilleurs groupes de Gèlèdé, des masques et des artisans est en cours de réalisation. Du matériel audiovisuel est nécessaire. Des lois sur le patrimoine sont en train d'être révisées. Des festivals nationaux et internationaux sont prévus, ainsi que la vente de produits artisanaux.