English - Francais - UNESCO

Les trompettes Gbofe d'Afounkaha : la musique et l’espace culturel de la communauté Tagbana

Côte d'Ivoire

Les trompettes traversières Gbofe d'Afounkaha sont utilisées dans des rituels et cérémonies traditionnelles. Le terme "gbofe" peut faire référence aux instruments, aux joueurs, à la musique des trompettes ou au spectacle dans son intégralité. Les Gbofe sont utilisés dans des rituels et cérémonies profondément enracinés dans la tradition des Tagbanas.

La fabrication des instruments est également l'occasion d'un rituel, au cours duquel on coupe les racines de l'arbre qui est utilisé pour fabriquer les trompettes. Les trompettes vont par groupe de six - la cinquième étant la trompette solo - et elles sont accompagnées par des tambours traditionnels et par des danseurs - de sexe masculin - en costume qui interprètent des danses rituelles. Comme le dialecte tagbana est une langue tonale, certains "mots" peuvent être joués à la trompette et "traduits" par un chœur de femmes en costume. Parmi les thèmes de ces chansons figurent l'amour, le deuil, l'éducation et la vie quotidienne.

Menaces : L'industrialisation et l'exode rural mettent en péril la poursuite de la fabrication des trompettes Gbofe. Les jeunes sont moins intéressés par les traditions du Gbofe.

Plan d'action : Le Gbofe sera renforcé par son insertion dans les programmes scolaires, mais aussi à travers la recherche, des activités promotionnelles, et des festivals organisés dans la communauté Tagbana. On envisage de donner des bourses pour la formation de jeunes musiciens.