UNESCO General Conference
"Patrimoine commun, identités plurielles : notre diversité créatrice"

Date : du 15 octobre au 3 novembre 2001 (Délégués uniquement) - ouverte au public du 5 au 9 novembre 2001
Contact : Halls Ségur et Mirò
Lieu : Mme Milagros Del Corral (poste : 8.4337, e-mail : M.del-Corral@unesco.org)
Mme Monique Couratier (poste : 8.4322, e-mail : m.couratier@unesco.org)
Mme Michèle Garzon (poste : 8.4356, e-mail : m.garzon@unesco.org)


  A propos de la CG
  Documents
  Textes fondamentaux
  Elections
  Prochaine session
  Sessions précédentes
  
  Journal 31ème Session
  • Séance plénière

  • Bureau
  • Commission I
  • Commission II
  • Commission III
  • Commission IV
  • Commission V
  • Commission
        Administrative
  • Comité de vérification
        des pouvoirs
  • Comité des Candidatures
  • Comité juridique

  • Groupe de rédaction sur
        le point 3.1 (31 C/4)

  • Elections

  • Liste de documents
  • Projets de résolution

  • Liste des participants
  • Mouvements de
        délégations

  • Manifestations spéciales
  • Autres manifestations
  • Exposition

  • Discours
  • Communiqués de presse

  •   Informations pratiques
      Accueil
      English
      Contact


    " La culture est l’ensemble des traits distinctifs spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social ; elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, " les façons de vivre ensemble ", les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ".
    Conférence mondiale sur les politiques culturelles, MONDIACULT, Mexico, 1982

    L’exposition multidisciplinaire présentée dans les halls Ségur et Miró intègre dans un même parcours un échantillon des actions menées par le Secrétariat au Siège et hors Siège en faveur de la promotion de la diversité culturelle. Celle-ci est par ailleurs illustrée par des objets représentatifs proposés pour l’occasion par les Etats membres.

    L’objectif de cette exposition est de mettre en relief l’importance stratégique du concept de diversité culturelle à l’aube du XXIe siècle comme source de création pour la culture et le développement humain dans son ensemble, et d’inspiration pour la paix.

    Elle a pour principe d’amener le visiteur à s’interroger sur le sens et les formes de la diversité culturelle dans un esprit à la fois ouvert à la pluralité des expériences humaines et de respect pour la valeur d’universalité attachée à ce qui est humain. L’accent est en effet mis sur le rapport dialectique et fécond entre la diversité et l’universalité, entre ce qui unit et non entre ce qui sépare. L’ensemble est donc placé sous le signe de la rencontre de l’Autre, " Autre " pour dire la diversité, " rencontre " pour parler du lien.

    Ainsi, en montrant comment vivre ensemble malgré nos différences, l’exposition se veut une illustration de la célébration de l’Année 2001 déclarée par les Nations Unies " Année internationale des Nations Unies de la mobilisation contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance " et " Année internationale des Nations Unies pour le dialogue entre les civilisations ".

    UNE EXPOSITION EN TROIS MODULES

    L’exposition est conçue comme un parcours divisé en trois modules, laissant une large place aux rencontres et dialogues interculturels, voire intersectoriels.

    Patrimoine commun, identités plurielles

    Ce premier module de l’exposition montre combien, à l’heure de la mondialisation, la diversité culturelle est constitutive de l’identité de l’humanité et qu’elle est un bien commun à tous. A ce titre, elle représente une source de richesse individuelle et collective et doit donc être reconnue et affirmée pour le bénéfice des générations présentes et des générations futures. Sa première acception est la reconnaissance et la promotion de la pluralité des cultures au sens le plus large du terme. Mais il n’y a diversité que sur fond d’unité, et la reconnaissance étendue des différences culturelles, avec tout ce qu’elle comporte, est par nature une affirmation de l’unité fondamentale du fait humain, toutes ces différences s’observant sur un fond homogène, le génome, que nous avons, tous, en commun.

    Il y a d’autres manières d’illustrer ce principe d’unité qui sous-tend l’idée même de diversité : la première et la plus fondamentale vise l’universel, qui est, bien davantage encore que la diversité, à la racine des ambitions, de la raison d’être et du mandat de l’UNESCO. La seconde est de considérer la diversité du point de vue téléologique des valeurs positives et unificatrices que nous lui associons, lorsque nous la présentons comme un chemin vers un monde de paix et de tolérance.

    Le foisonnement de la diversité culturelle et son rapport à l’unité sont mis en évidence sous les rubriques suivantes :

    • Le génome humain : patrimoine de l’humanité
    • La philosophie à l’écoute de la diversité culturelle et les chemins de la pensée à l’aube du XXIe siècle
    • Le rôle de l’éducation dans la construction de l’identité
    • Apprendre à lire et à écrire dans différentes cultures
    • Pour une approche globale des patrimoines tangible et immatériel (Préserver les paysages culturels, c’est préserver le patrimoine de l’humanité ; Les instruments juridiques internationaux au service du patrimoine culturel et naturel ; Trésors humains vivants ; Chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité ; Sauvegarder le patrimoine documentaire de l’humanité ; Inventaires du patrimoine culturel immatériel)
    • La créativité et Design 21
    • Education et multilinguisme

     

    Diversité et développement : tradition et modernité

    L’objectif de ce module est de montrer l’action menée par l’UNESCO en faveur d’un développement durable qui prenne en compte les spécificités culturelles propres à chaque peuple. Le développement suppose en effet non seulement l’accès aux biens et aux services, mais aussi la possibilité de choisir une façon riche, satisfaisante, appréciable et appréciée de vivre ensemble, son but ultime étant le bien-être physique, mental et social de chaque être humain.

    Les thèmes illustrant cette problématique sont les suivants :

    • La diversité des environnements éducatifs (Des écoles différentes selon les cultures ; La communauté, lieu d’apprentissage)
    • Les nouvelles technologies de communication au service de la diversité et de la liberté d’expression (Internet et le multilinguisme : l’information du domaine public et les portails ; Les centres communautaires multimédia et les femmes font l’information ; Crea TV et Ecrans sans frontières ; La Journée de la liberté de la presse)
    • Les industries culturelles (Le commerce des biens culturels ; La mondialisation et les nouvelles technologies ; La libre circulation des biens culturels ; L’alliance globale pour la diversité culturelle ; Le livre ; L’industrie du cinéma)
    • Traduire et communiquer
    • Diversité culturelle et développement durable (Culturelink ; Rénovation du centre des villes : Différentes approches pour un même objectif ; Petites villes côtières historiques : pour un développement humain durable ; Vivre la ville ; Migrants et minorités à l’heure de la mondialisation)
    • Le Réseau mondial de réserves de biosphère
    • Systèmes de savoirs locaux et autochtones
    • Le tourisme (Le tourisme en questions ; Faire vivre les cultures)
    • L’éthique au service du développement : partager, soigner, sauvegarder, préserver
    • VIH/sida, culture et droits humains

     

    Diversité et paix : vivre la tolérance

    Ce module a pour but essentiel de montrer que la reconnaissance de la diversité culturelle et la promotion du pluralisme peuvent ne pas être synonymes de fragmentation et de repli identitaire et que la survie de la multitude des cultures du monde dépend de leur capacité créatrice d’entretenir une coexistence pacifique fondée sur le respect mutuel, la tolérance et le dialogue.

    En réponse au refus de l’Autre, l’action de l’UNESCO porte sur les problématiques suivantes :

    • La tolérance : une ouverture active à autrui
    • Déclaration universelle des droits de l’Homme
    • Démocratie et paix (Participation, droits humains et démocratie ; Egalité, développement et paix ; Pour une gouvernance démocratique mondiale ; Des cultures pour la paix)
    • Rencontres interculturelles, pluralisme et dialogue (Des itinéraires culturels ; La Route de l’esclave ; Convergences spirituelles et dialogue interculturel ; Programme Méditerranée)
    • Apprendre à vivre ensemble (Lutter contre les stéréotypes négatifs ; L’éducation pour une culture de paix ; L’éducation physique et le sport pour une culture de paix ; Chanter pour la paix)
    • Visite virtuelle de la maison des esclaves, Gorée, Sénégal
      Vidéo (en Real Media)

    Informations pratiques

    Outre des panneaux informatifs sur le programme de l’UNESCO en faveur de la diversité culturelle, un programme de films vidéo diffusés en boucle illustre les trois grands thèmes de l’exposition. Ce programme est constitué de documents filmiques produits ou co-produits par l’UNESCO, mais aussi de documents aimablement prêtés par des partenaires extérieurs.

    On trouvera également une niche cinéma avec une rétrospective de films du monde ainsi qu’une niche de musiques du monde et de musiques métissées produites respectivement par l’UNESCO et par RFI Musique.

    Plusieurs ordinateurs permettront un accès individualisé aux sites Internet de l’UNESCO ainsi qu’à des CD-ROM sur certains sujets traités.

    Evénements en marge de l’exposition

    Des représentations de chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité proclamés par l’UNESCO en 2001 auront lieu dans la Salle 1 aux dates suivantes :

     

    16 octobre 2001 (20 h)
    Le théâtre sanscrit Kutiyatam (Inde)
    L’espace culturel du Sosso-Bala (Guinée)

    22 octobre 2001 (19 h 30)
    Le théâtre Nôgaku (Japon)
    L’espace culturel de la Place Jemaa El-Fnaa (Maroc)
    Le carnaval d’Oruro (Bolivie)

    29 octobre 2001 (20 h)
    L’opéra Kunqu (Chine)
    Le patrimoine oral Gèlèdé (Bénin)

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    © 2001-2003 - UNESCO - Contact