« Une autre histoire du Burundi »
« Une autre histoire du Burundi »
Exposition de photos virtuelle

Photographe : Christel Martin

Auteurs : Antoine Kaburahe, Sébastien Katihabwa, Gilbert Magabanya, Nestor Nkurunziza, Marie-Louise Sibazuri

© Christel Martin

Cette exposition, qui rassemble des photographies prises en janvier et février 1998 par une jeune photographe française et des textes d'un collectif d'auteurs burundais, offre un panorama du Burundi. Illustrant l'attachement de toute une population à son pays traumatisé par des crises successives, elle entend être un encouragement à la paix et à la réconciliation. Vous pouvez cliquer sur chacune des images pour en voir et savoir davantage.

© Christel Martin

Cette exposition a été organisée en octobre 1998 à la Maison de l'UNESCO en coopération avec l'Agence de la Francophonie (ACCT) et la Délegation permanante du Burundi auprès de l'UNESCO. Elle a été présentée depuis février 1999 au Burundi aux Centres Culturels Français de Bujumbura et de Gitega.

© Christel Martin

Par ailleurs, un livre intitulé « Une autre histoire de Burundi » est en préparation aux éditions Sépia avec de nouvelles images et des textes approfondis. A paraître au courant de l'année 1999.

Les points de vue et les opinions exprimés dans cette exposition sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'UNESCO.

Merci par avance pour votre visite, nous serions heureux de prolonger ce dialogue autour du Burundi, n'hésitez pas à nous confier vos remarques ou suggestions. cofpeace@unesco.org

Cliquer ici ! « Le nom de la coline est identité, lieu est histoire.
Ceux de la colline, c'est un peu la famille. »
Cliquer ici ! « Au Burundi, nous aimons les vaches. La vache est une créature noble, la noblesse de la vache vient de la noblesse de l'homme »
Cliquer ici ! « Les haricots germent aisément, leur racines ont une terre fraîche où s'ancrer et leurs tiges comme leurs feuilles croîtront allègrement. »
Cliquer ici ! « La famille de la colline vit la peine et la joie de chaque habitant. »
Cliquer ici !
« Ceux qui sont encore vivants sont atteints dans leur âme, mutima. »
Cliquer ici !
« Le ventre qui s'endort avec la faim se réveille avec la haine. »
Cliquer ici !
« Uwushaka umuce acika ijoro. »
(« sans efforts ardus, pas de récolte abondante. »)
Cliquer ici ! « La vie reprend ses droits, les marchés se tiennent à nouveau. »
Cliquer ici ! « Le Burundais était monothéiste et croyait en un être suprême, Imana »
Cliquer ici !
« Chante une berceuse, je m'agenouillerai pour lui dire merci, merci de m'avoir donné un enfant. »
Cliquer ici ! « Est-ce que partager un verre avec un malade du sida est dangereux ? »
Cliquer ici ! « L'histoire des femmes qui ne font pas la une des médias. »
Cliquer ici ! « L'oiseau qui ne quitte pas son nid ne saura pas où mûrit le blé »
Cliquer ici ! « Les jeunes font parler les tambours. »
Cliquer ici ! « Les Bashingantahe, personnages armés de vertus, dépositaires de la tradition de tolérance, sont des personnes ressources pour la paix. »
Cliquer ici ! « Depuis trente ans, il y a eu la radio, maintenant il y a des radios. »
Cliquer ici ! « Les Burundais aiment à se rencontrer pour boire la bière mais surtout pour boire la parole. »