espagnol.gif (840 octets)

english.gif (1445 octets)

Page d'accueil
Contacter
Nouveautés

Projets

Liens

Déclarations
Recherche
Publications
Résolutions des Nations Unies

Année internationale  pour une Culture de la  Paix

Manifeste 2000
Education pour une Culture de la Paix
Paix, Droits de l'homme, Démocratie et Tolérance

Unité de la Paix et des nouvelles dimensions  de la sécurité

Femmes et Culture de la Paix

Dialogue culturel et pluralisme pour une Culture de la Paix

Jeunesse
Bureaux UNESCO et les Comissions Nationales  
Chaires UNESCO
Prix UNESCO
FrSMlogo.gif (4181 octets)
Cette information est fournie par

UNESCO
Unité Culture de la Paix (CPP)
Communication & Information
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP
FRANCE
Tél : (+33 1) 45 68 12 19
Fax : (+33 1) 45 68 55 57
Mél : cofpeace@unesco.org
Internet: www.unesco.org/cpp

Déclaration de Hanoi sur la culture de la paix

Atelier national sur une culture de la paix

Hanoi, Viet Nam, le 15 mai 1999

 


Nous, les participants à « l'Atelier national sur une culture de la paix », organisé par la Commission nationale vietnamienne pour l'UNESCO avec la collaboration de l'UNESCO les 14 et 15 mai 1999 à Hanoi,

Exprimant notre soutien actif aux différentes initiatives prises par l'UNESCO, aux niveaux national et international, afin de développer et de diffuser le concept d'une culture de la paix,
Saluant la résolution 52/12, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1997 à l'initiative de l'UNESCO, qui proclame l'an 2000 Année internationale de la culture de la paix,

Appréciant vivement l'initiative de la Commission nationale vietnamienne pour l'UNESCO d'organiser un atelier national sur une culture de la paix, preuve de son attachement inébranlable à la paix, l'indépendance nationale, la liberté et la tolérance dont témoigne toute l'histoire du pays,

Conscients que pour édifier une culture de la paix dans le monde et en assurer la pérennité, il faut tenir compte du contexte historique et culturel de chaque société,

Sachant qu'une culture de la paix et de la non-violence ne peut être instaurée qu'avec la participation de tous - citoyens, dirigeants, représentants élus, éducateurs, parents, femmes, jeunes, chefs communautaires et religieux - ainsi qu'avec la solidarité de toutes les nations aux niveaux régional et international,

Convaincus que la meilleure façon de relever les défis politiques, économiques et sociaux actuels est de promouvoir une culture de la paix par le renforcement des valeurs de tolérance, de solidarité, de non-violence, de justice, d'équité, d'éthique et de compréhension mutuelle, ainsi que par la reconnaissance et la réalisation du droit fondamental des peuples et des nations de vivre en paix,

Rappelant qu'on ne peut bâtir une culture de la paix sans comprendre qu'il est essentiel de préserver et de promouvoir les valeurs positives qui constituent la richesse de la culture humaine,

Rappelant également que l'éducation, qui commence au sein de la famille et à l'école, est le meilleur moyen d'inculquer les principes et les valeurs d'une culture de la paix et de faire évoluer les mentalités en conséquence,

Convaincus que sans paix il ne peut y avoir ni développement ni prospérité, et que sans indépendance ni liberté, une culture de la paix ne pourra être instaurée,

Exhortons la communauté internationale, les gouvernements nationaux et les organisations régionales à unir leurs efforts et leurs ressources à l'aube du nouveau millénaire pour préserver les générations futures du fléau de la guerre ;

Lançons un appel urgent à tous les dirigeants politiques et les décideurs du Sud-Est asiatique pour qu'ils œuvrent à une transition efficace et rapide vers une culture de la paix, en particulier en renforçant les relations pacifiques entre les pays de leur région, et pour qu'ils intensifient la coopération régionale en soutenant des projets et des programmes communs visant à renforcer la solidarité et la compréhension mutuelle entre les citoyens de leurs pays respectifs ;

Insistons de nouveau, s'agissant de la culture, sur les liens inextricables entre paix, développement et culture, et recommandons que toutes les stratégies et politiques relatives à la culture de la paix donnent la priorité à la sauvegarde du patrimoine culturel (matériel et immatériel) ;

Recommandons, pour ce qui est de l'éducation pour une culture de la paix, qu'à toutes les étapes et à tous les niveaux du processus éducatif (formel et non formel, depuis le primaire jusqu'au troisième degré), les méthodes d'enseignement et les contenus des programmes d'études soient adaptés de façon que la culture de la paix fasse partie intégrante de l'éducation ;

Condamnons l'intolérance, l'injustice, la discrimination et la violence sous toutes leurs formes et exprimons notre volonté de promouvoir les idéaux de la culture de la paix dans notre propre environnement social ;

Constatons avec une profonde indignation les souffrances de la population des Balkans en raison du conflit actuel, et exhortons toutes les parties concernées à mettre un terme aux bombardements et à chercher une solution pacifique acceptable par tous ;

Encourageons le Directeur général de l'UNESCO à continuer de promouvoir inlassablement les idéaux d'une culture de la paix dans le monde entier, en particulier dans le cadre de la coopération permanente UNESCO-ANASE en faveur d'une culture de la paix dans toute la région de l'Asie du Sud-Est ;

Remercions de nouveau très vivement la Commission nationale vietnamienne pour l'UNESCO d'avoir organisé cette réunion et d'oeuvrer sans cesse à assurer une paix et un développement durables dans le pays et dans la région.

 

Hanoi, le 15 mai 1999

 

copyright.gif (1362 octets)
disclaimer.gif (1292 octets)

vsmFRLogo.gif (2056 octets)