espagnol.gif (840 octets)

english.gif (1445 octets)

Page d'accueil
Contacter
Nouveautés

Projets

Liens

Déclarations
Recherche
Publications
Résolutions des Nations Unies

Année internationale  pour une Culture de la  Paix

Manifeste 2000
Education pour une Culture de la Paix
Paix, Droits de l'homme, Démocratie et Tolérance

Unité de la Paix et des nouvelles dimensions  de la sécurité

Femmes et Culture de la Paix

Dialogue culturel et pluralisme pour une Culture de la Paix

Jeunesse
Bureaux UNESCO et les Comissions Nationales  
Chaires UNESCO
Prix UNESCO
penser.bmp (75602 octets) Penser la non-violence

En disant non à la violence, qui domine l'histoire de l'humanité, l'être humain a créé l'idée de non-violence.

Cette notion est plus que jamais au centre de nos débats actuels, Caractérisée par le courage, l'amour de la liberté et la maîtrise de soi, la non-violence est à l'opposé d'une attitude statique. Créatrice, agissante, elle peut accélérer la dynamique sociale, favoriser la justice et la démocratie. Les sociétés contemporaines ont grand besoin de ce dynamisme-là pour se libérer de l'emprise de toutes les formes de violence - politique, économique, culturelle et sexuelle - qui privent les hommes et les femmes de leur droit à la parole, voire à la vie. La réussite de la non-violence, c'est aussi celle du débat démocratique, c'est-à-dire celle dl un échange de paroles entre citoyens en vue de décider d'un avenir commun. Pour mieux comprendre les enjeux éthiques et politiques de la non-violence, il faut se reporter à son histoire et aux différentes figures qui l’ont incarnée d'une culture à l'autre durant les trente derniers sSiècles, de Lao-tseu à Mère Teresa, en passant par Socrate et Gandhi.

R .J.

Ramin Jahanbegloo

Philosophe iranien, spécialiste de Gandhi, Ramin Jahanbegloo a été chercheur à l'Université de Harvard et enseigne actuellement la philosophie politique à l'Université de Toronto (Canada). Il a publié de nombreux livres, notamment Gandhi, Aux sources de la non-violence (Félin, 1998). Les Modernes (Nashr Markaz, 1997), Schopenhauer et la critique de la raison kantienne (Nashr Ney, 1998), Tolérance, j’écris ton nom (collectif, Seurat-UNESCO, 1995) ainsi que plusieurs Entretiens, avec Isaiah Berlin (1991), George Steiner (1992) et Daryush Shayegan (1992), parus aux éditions du Félin.

 

Pour le demander:  Veuillez contacter avec le Département de Droit de l'Homme pour la paix, la Démocratie et laTolerance.

copyright.gif (1362 octets)
disclaimer.gif (1292 octets)

vsmFRLogo.gif (2056 octets)