espagnol.gif (840 octets)

english.gif (1445 octets)

Page d'accueil
Contacter
Nouveautés

Projets

Liens

Déclarations
Recherche
Publications
Résolutions des Nations Unies

Année internationale  pour une Culture de la  Paix

Manifeste 2000
Education pour une Culture de la Paix
Paix, Droits de l'homme, Démocratie et Tolérance

Unité de la Paix et des nouvelles dimensions  de la sécurité

Femmes et Culture de la Paix

Dialogue culturel et pluralisme pour une Culture de la Paix

Jeunesse
Bureaux UNESCO et les Comissions Nationales  
Chaires UNESCO
Prix UNESCO

U N E S C O

Programme Femmes et Culture de la Paix

Depuis la quatrième Conférence mondiale sur les femmes (Beijing, 1995), les agences des Nations Unies s'emploient à intégrer une perspective de genre dans toutes leurs activités. A cette fin, l'UNESCO a créé le Programme Femmes et Culture de la Paix (WCP) en 1996.

Outre la prise en compte systématique de la problématique des genres dans le projet transdisciplinaire "Vers une culture de la paix", le Programme s'est fixé trois lignes d'actions prioritaires:

  • Soutenir les initiatives des femmes en faveur de la paix; 

  • Promouvoir la participation des femmes aux processus démocratiques et aux prises de décisions d'ordre politique et économique;

  • Promouvoir de nouvelles formes de socialisation et de formation basées sur les principes de la non-violence et la parité à l'intention, notamment, des garçons et jeunes hommes.

Le principal objectif du Projet Spécial sur les Femmes et la Culture de la Paix en Afrique est de renforcer le rôle des femmes en tant qu'instigatrices de la culture de la paix, tant au niveau national que régional. Ceci se concrétise à travers (i) des études de cas sur les pratiques traditionnelles de résolution des conflits et de médiation des femmes africaines, (ii) la mise en place de modules de formation de formatrices élaborés dans une perspective de genre et (iii) le soutien aux initiatives de femmes pour la paix à travers des missions de paix dans des zones de conflits et leur mise en réseaux. Des études sur le Burundi, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Cameroun et la République Centrafricaine ont été finalisées et le module de formation FAWE/UNESCO expérimenté dans différents contextes.

La Conférence panafricaine des femmes pour une culture de la paix s'est déroulée à Zanzibar (Tanzanie) du 17 au 20 mai 1999. Elle a fourni aux femmes africaines un forum qui leur a permis de développer leur propre agenda pour la résolution pacifique des conflits, la construction de la paix et la réconciliation. Cette conférence à laquelle ont assisté 300 personnes de 50 pays africains dont, (parmi les participantes africaines) des ministres, parlementaires, chercheuses, éducatrices, représentantes d'organisations non gouvernementales, professionnelles des médias, a lancé un vaste mouvement de femmes africaines pour la paix. Elle a permis l'adoption de la Déclaration de Zanzibar: les femmes d'Afrique pour une culture de la paix et de l'Agenda des femmes pour une culture de la paix en Afrique. La Déclaration appelle à accroître la participation des femmes aux processus de prises de décisions et de promotion de la paix ainsi qu'à développer les réseaux entre mouvements de femmes africains et internationaux et la mobilisation de ressources. Elle se prononce pour la démilitarisation et le désarmement du continent et le plein accès des femmes aux technologies de communication pour leur activité de promotion de la paix. L'Agenda, quant à lui, énumère une série d'actions spécifiques à entreprendre aux niveaux local, national, régional et international pour garantir la parité hommes – femmes et l'autonomie des femmes. La Déclaration et l'Agenda ont reçu l'appui du Sommet des Etats et des Gouvernements africains (OUA, Algérie, Juillet 1999).

La réunion du groupe d'experts sur les rôles des hommes et des masculinités dans la perspective d'une culture de la paix qui a eu lieu à Oslo (Norvège) en septembre 1997, a suscité un vif intérêt et une série d'activités de suivi, dont la traduction du rapport de cette réunion en russe et en kiswahili, en plus de l'anglais, de l'espagnol et du français; le développement de réseaux d'hommes luttant contre la violence (par exemple, la White Ribbon Campaign (Campagne du Ruban Blanc) au Canada, en Norvège et en Suède; la National Organization of Men Against Sexism aux Etats-Unis ; Men Against Violence en Russie et en Amérique Latine). Des séminaires sur des rôles des hommes non-violents et sensibles aux questions de genre ont été organisés dans plusieurs Universités (par exemple: un programme universitaire à l'Institution Studiorum Humanitatis de Ljubljana en Slovénie, un cycle de conférences à l'Université de Fribourg en Suisse et à l'Université de Natal en Afrique du Sud). D'autres activités ont également été entreprises comme par exemple la Marche des hommes contre la violence à Johannesburg en Afrique du Sud. Il a été en outre suggéré d'etablir une journée internationale des hommes et organiser une conférence des Nations Unies sur les hommes.

Publications

  • Cartes postales représentant les logos vainqueurs du concours "Visualiser le concept de culture de la paix". Affiches pour célébrer l'Année Internationale pour une Culture de la Paix et la Journée Internationale de la Femme.

  • Le livre Towards a Women’s Agenda for a Culture of Peace a été publié en décembre 1999 en coopération avec la Division des Nations Unies pour la Promotion de la femme (DAW). Non à la guerre disent les femmes, recueil de photographies et textes pour la vente et Best Practices in Peace-building and Non-violent Conflict Resolution, publication inter-agences des Nations Unies sur le rôle des femmes africaines pour construire la paix, ont été éditées lors du premier trimestre 1999.

  • Deux autres publication sont en préparation : Male Roles and Masculinities: A Culture of Peace Perspective et une brochure intitulée Un actif dégout de la guerre.

Des réunions et séminaires sont partie intégrante de l'action de promotion d'une culture de la paix. Outre la conférence à Zanzibar ont été organisés en Afrique: au Burundi en avril 1998 (Femmes et une culture de la paix), à Dar-es-Salaam en juin/juillet 1998 ("renforcement des mouvements de femmes pour la paix en Afrique grâce à l'intensification des communications") et à Tunis en novembre 1998 (Femmes promotrices de la paix). De l'information sur la culture de la paix a été diffusée, entre autres, au 27e Congrès triennal international de la LIFPL à Baltimore (Etats-Unis) en juillet 1998, à un séminaire sur la paix et la tolérance à Bertinoro (Italie) en novembre 1998, un séminaire sur la "Culture de la paix : utopie ou réalité" à l’Université suisse de Fribourg en novembre 1998 ; deux réunions sur la culture de la paix à Oslo (Norvège) en mars et en novembre 1999 et à une réunion sur les femmes et la paix au Mans (France) également en mars 1999; une conférence organisée par le "Resource Center" pour les Nations Unies à San Francisco (USA - mars 1999) et un forum à l’Université de Berkeley en Californie en mars 1999 ; un séminaire sur les hommes et la violence contre les femmes au Conseil de l’Europe à Strasbourg (France) en octobre 1999, une conférence sur les femmes et la démocratie à l’aube du nouveau millénaire à Reykjavik (Islande) en octobre 1999 ; une présentation-débat sur les hommes contre la violence, (octobre 1999) au Siège de l’UNESCO à Paris ; en coopération avec la Croix Rouge suédoise et l’UNICEF, et à l’occasion de la 27ème Conférence internationale de la Croix Rouge, organisation d’une table ronde sur le thème de la violence liée aux questions de genre (Genève, novembre 1999) ; préparation d’une conférence coordonnée par la Délégation permanente de la République Dominicaine auprès de l'UNESCO sur la participation des femmes aux processus démocratiques en Amérique Latine et aux Caraïbes ( décembre 1999) et des présentations radiophoniques sur la BBC, RFI et PANA.

Les activités prévues pour le prochain biennium comprennent : - le suivi de la Conférence panafricaine des femmes pour une culture de la paix; - la socialisation et la formation pour la non-violence, principalement parmi les jeunes hommes, par le biais de campagnes de sensibilisation ; préparation d'une école d'été de l'UNESCO pour une Culture de la Paix dont le but sera de former des professionnels qui pourront diffuser les valeurs d'une culture de la paix et mener des recherches sur ce concept ; - recherche de partenariats pour la création d'un éventuel Prix UNESCO récompensant les initiatives masculines les plus exemplaires dans le domaine de parité afin de les encourager comme modèles et par ce fait promouvoir la culture de la paix ; réunir et disséminer les informations concernant les initiatives exemplaires destinées à surmonter les violations des droits humains liés à une question de genre dans le but de créer un Observatoire entrant dans le cadre des compétences de l'UNESCO et mettant l'accent sur les mesures et stratégies visant à éliminer la discrimination basée sur le genre. Une coopération plus étroite avec les institutions et organisations concernées, sera recherchée.

Décembre, 1999

WCP Programme - UNESCO Tel: 33 1 45 68 12 12 / FAX: 33 1 45 68 55 57 / Email i.breines@unesco.org

  Retour à la page d'accueil

copyright.gif (1362 octets)
disclaimer.gif (1292 octets)

vsmFRLogo.gif (2056 octets)