Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

Versions: English / Français

Etude sur la qualité de la vie à Yeumbeul, Sénégal : coopération intersectorielle avec la communauté.

Un projet intersectoriel intitulé « Villes : Gestion des transformations sociales et l’environnement », dont une partie traite des villes et des implantations côtières, a été lancé par l’UNESCO. En Afrique, par exemple, tout en servant la communauté dans le district de Yeumbeul (région de Dakar, Sénégal), le projet aborde des problèmes complexes et multiples liés à la détérioration de la qualité de la vie. Des aspects socioculturels de la communauté ont été pris en compte. De même, une étude a été entreprise, en 1996, par l’Université de Dakar (UCAD), sur la qualité des eaux souterraines, dans le but d’améliorer l’hygiène et l’environnement de cette zone côtière fortement polluée et surpeuplée. Pour un usage domestique, la population locale puise de l’eau de la couche superficielle, qui est ensablée et extrêmement perméable et qui, selon des études préliminaires, est fortement polluée par des substances aussi bien organiques que non organiques. Cette situation conduit à de sérieux problèmes de santé.

L'eau pour un usage domestique;
un puits à Yeumbeul

Le projet vise à fournir une assistance directe à la population locale dans :

  1. la construction de puits et de réceptacles d’égout (40 environ ont déjà été construits),
  2. le ramassage des ordures dans le village,
  3. la prise de conscience croissante parmi la population locale des problèmes sanitaires, et
  4. la formulation de recommandations pour l’amélioration générale des conditions sanitaires de la communauté Yeumbeul. L’UNESCO travaille dans ce sens en étroite collaboration avec l’ENDA, une ONG sénégalaise. Une attention particulière est donnée aux associations de femmes et de jeunes, qui constituent une force active dans la campagne pour le développement communautaire durable. Le projet sera élargi aux problèmes épidémiologiques, sanitaires et autres, liés à la santé. Les résultats de la recherche servent, par exemple, à fournir des informations sur les lieux de construction des puits afin de puiser de l’eau douce qui est relativement plus propre. Un plan d’action d’urgence sera développé dans le but d’améliorer la qualité de la vie de la population locale des zones côtières.

Pour de plus amples informations, contacter:

Professeur S. Diop, c/o Bureau de l’UNESCO-Dakar, 12 Avenue Roume, B.P. 3311, Dakar, Sénégal
Tél. : 00221235082/00221238441, Fax : 221238393, Télex : 5141OUNESCO SG+21735 UNESCO SG
e-mail : esdiop@enda.sn

et/ou

G. Domenach-Chich, UNESCO, Secteur des Sciences sociales et humaines,
1, rue Miollis, 75352 Paris 07 SP France, fax : +33 1 45685731

et/ou

UNESCO-CSI, e-mail : csi@unesco.org

Contact local/régional :

Directeur du Bureau de l'UNESCO-Dakar
12 Avenue Roume, B.P. 3311
DAKAR, SENEGAL
Tél. 00221235082/00221238441, Fax : 221238393, Télex : 5141OUNESCO SG+21735 UNESCO SG

Le Bureau de Dakar représente l’UNESCO en :
Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Sénégal, Sierra Leone

  Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes