Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

Résumé des activités de la Chaire universitaire
Chaire UNESCO en Gestion intégrée et développement durable des régions côtières et des petites îles, Université Cheikh Anta Diop

Date de révision :

17 mai 2002.

Titre : 

Chaire UNESCO en « gestion intégrée et développement durable des régions côtières et des petites îles ».

Objectifs :

Développer une expertise nationale et sous-régionale pour un développement durable des zones côtières par un programme de formation transdisciplinaire de troisième cycle de nature théorique et pratique.

Lieu :

Département de géographie, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal.

Date de début :

La Chaire a été créée le 2 avril 1997.

Partenaires :

Les facultés et institutions suivantes de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) : Ecole Supérieure Polytechnique, Faculté des Sciences Economiques et Gestion, Faculté des Sciences et Techniques, Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie, Institut Fondamental d’Afrique Noire, Centre de Suivi Ecologique et des Milieux Naturels; Centre de Recherche Océanographiques de Dakar-Thiaroye; Société de Consulting en aménagement des sols; organisations non gouvernementales : Environnement et développement du Tiers monde - économie populaire, Oceanium, Fond mondial pour la nature, Wetlands International, Université de Perpignan, France; Université de Gran Canaria, Espagne; Institut de Recherche pour le Développement, France; Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO): Bureau de Dakar, Secteurs des sciences sociales et humaines (Programme intergouvernemental de la gestion des transformations sociales), de l’Education (Division de l’enseignement supérieur), et des Sciences Naturelles (plate-forme des régions côtières et des petites îles).

Contact :

Prof. Mamadou Kandji, Doyen, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université Cheikh Anta Diop, B.P.5346, Dakar Fann, Sénégal.
Tél : 221 825 2960, Fax : 221 285 4977
e-mail : mkandji@ucad.sn, mamdoukandli@yahoo.fr

Titulaires de
la Chaire
 :

Prof. S. Diop (1997-1998) Salif.Diop@unep.org
Prof. M. Sall (1999-juin 2000)
Dr. A. Kane (depuis juillet 2000) e-mail akane@ucad.sn

Description :

La Chaire offre à des étudiants du Sénégal et d’Afrique de l’Ouest une formation théorique et pratique de niveau de Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en gestion côtière intégrée pour le développement durable des populations vivant dans la zone côtière. Un regroupement transdisciplinaire des thèmes considérés comme prioritaires pour la sous région a été privilégié comprenant les sciences naturelles, humaines, sociales, juridiques et économiques. La formation inclut des cours magistraux, du travail en laboratoire, du travail de terrain et des projets pilotes. 

  1. Des cours magistraux, séminaires et conférences sont donnés sur les thèmes suivants :
  • Méthodologies de recherche,

  • Principes directeurs d’aménagement intégré et de développement durable dans les régions côtières - cas en Afrique,
  • Biodiversité des écosystèmes aquatiques,

  • Pollution des nappes phréatiques des régions côtières,

  • Pollution des eaux marines et estuariennes,  impacts sur l’écosystème aquatique et sur la santé,

  • Gestion par l’innovation et le développement durable de la pêche au Sénégal,

  • Impact des pêches continentales sur le développement,

  • Gestion des ressources halieutiques,

  • Aspects juridiques du développement durable des régions côtières et des petites îles,

  • Méthode accélérée de recherche participative, aspects sociologiques et socio-économiques des aménagements,

  • Gestion des terres rurales et dynamiques dans les régions littorales,

  • Morphodynamique et évolution de l’environnement estuarien et littoral,

  • Impacts socio-économiques des aménagements touristiques en milieux côtiers sénégalais,

  • Développement durable des villes côtières en Afrique de l’ouest,

  • Etats, sociétés et développement durable : exemple en milieu insulaire tropical,

  • Conception, règles et organisations culturelles des sociétés en rapport avec les environnements côtiers,

  • Evaluation économique de la gestion des régions côtières,

  • Aspects économiques du développement des régions côtières.

  1. Des travaux pratiques en laboratoires sont menés dans les technologies informatiques nouvelles et innovantes: programmation, utilisation des logiciels Word et Excel, Internet; ainsi que des travaux pratiques sur les sujets en relation avec les enseignements tels que la télédétection et la chimie de l’eau, et d’autres selon les besoins.

  2. Les travaux de terrain sont effectuées sur les thèmes suivants :

  • Pollution des régions marines et côtières,

  • Erosion côtière et protection des villes du littoral,

  • Epuration des eaux polluées dans les régions côtières, 

  • Intervention des Organisations non gouvernementales (ONG) dans la gestion participative des communautés locales des villes côtières,

  • Question des aménagements touristiques dans  les zones côtières et de leurs impacts sur le développement durable,

  • Problématique de l’occupation de l’espace et de la gestion des aménagements hydro-agricoles dans le Delta du Fleuve Sénégal,

  • Reboisement de zones à mangroves,

  • Dégradation des écosystèmes des littoraux lacustres.

Les zones d’études de terrain comprennent les Iles de la Madeleine, la Réserve de Biosphère du Delta du Saloum, Nema Bah, l’Ilot Bird, l’Eestuaire du Fleuve Sénégal du barrage de Diama à l’embouchure, les villes côtières de Yeumbeul et Yoff, dans la banlieue du grand Dakar.

  1. Des Projets terrain ont été lancés et menés sur le terrain par la Chaire UNESCO et ses étudiants dans les domaines suivants :

  • Amélioration de l’hygiène et de l’environnement d’une ville côtière, Yeumbeul-Sénégal: Qualité des eaux de la nappe phréatique et aspects parasitologiques (1996-1998) (résumé, bilan) ; 

  • Problématique socioculturelle d’une communauté côtière traditionnelle (Yoff, Sénégal) : conservation de la diversité biologique et culturelle (1997-1999) (résumé, bilan) ; 

  • Autres projets sur le terrain, à plus petite échelle sur la côte sénégalaise (régions de Sine-Saloum, Casamance, Fleuve Sénégal,) : restauration des écosystèmes de mangroves et gestion des ressources naturelles (résumé, bilan).

Réalisations & évaluation :
  1. Activités d’enseignement et de recherche : entre 1997-2001, quelques 70 étudiants (dont 57 ont obtenu le DEA) ont participé à la Chaire UNESCO. Ils venaient principalement du Sénégal, mais aussi de Mauritanie, du Togo, de Côte d’Ivoire et de France. Une évaluation du programme d’enseignement par les étudiants fait ressortir les points suivants :  
  • Le caractère global des enseignements est intéressant, mais il est nécessaire de renforcer la pertinence de certains d’entre eux ;  
  • La nécessité de renforcer autant que possible le caractère transdisciplinaire de la Chaire ;  
  • Nombre d’étudiants qui participaient à la Chaire, travaillent dans les ONG, les agences de développement ou préparent des thèses, soulignent la pertinence de la pluridisciplinarité qui leur permet d’aborder de manière plus globale et avec une vision élargie les problèmes de développement ; 

  • Le nombre d’étudiants par an est maintenant réduit de 15 à 10, en vue d’améliorer leur performance et de réduire les incertitudes quant à leurs futurs emplois.  

  1. Les trois projets terrain (Yeumbeul, Yoff et le Delta du Saloum) et plusieurs activités à plus petite échelle ont permis aux étudiants d’obtenir une plus grande expérience pratique.  
  2. Autres activités : elles ont inclus :  
  • Une journée d’information (27 avril 1997) présentant, avec la collaboration de plusieurs partenaires locaux, les travaux de recherche relatifs à la pollution de la nappe phréatique à Yeumbeul (un quartier défavorisé de la banlieue dakaroise).  

  • Un séminaire sur les « Pratiques éclairées » en vue du développement durable des régions côtières et des petites îles (14 mai, 1998).  

  • La Présentation des objectifs, des enseignements et des réalisations de la Chaire UNESCO lors de la cinquième session du Comité Régional de la Commission Océanographique Intergouvernementale pour l’Atlantique du Centre-Est, Dakar, 5-12 mai 2000.  

  • La Chaire a participé, en collaboration avec les clubs UNESCO (des groupes principalement de jeunes qui entreprennent des activités qui s’inspirent du travail de l’UNESCO) à l’animation de la journée de l’environnement (5 juin 2001) dans le cadre d’une sortie sur un site de reboisement dans la Réserve de Biosphère du Delta du Saloum, et a animé une discussion sur les raisons de l’échec ou du succès du reboisement de mangrove.  

  • Une journée de sensibilisation des donateurs à Dakar, 22 mars 2002.  

Directions futures :

L’objectif à  long terme est de continuer à fournir un enseignement théorique et intersectoriel de haut niveau (DEA) dans le domaine du développement durable dans les régions côtières d’Afrique de l’ouest, ainsi que des projets terrain.  

>Les objectifs à court terme sont de fournir chaque année à dix étudiants un enseignement intersectoriel en gestion côtière intégrée et en développement durable centrés sur les thèmes considérés comme prioritaires pour l’Afrique de l’Ouest (cas du Sénégal et de pays limitrophes), y compris à travers les projets terrain.  

Améliorer le soutien scientifique aux populations locales afin d’apporter de meilleurs avis sur les priorités de développement et les méthodes de gestion.  

Documenter les leçons tirées de l’enseignement transdisciplinaire.  

 
Introduction Activités Publications Recherche
Pratiques éclairées Régions Thèmes