Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles


Extrait du 162EX/4 Septembre 2001
(version complète du document en pdf)

Aspects marquants 2000 - 2001

Les 18 premiers mois de l'exercice biennal 2000-2001 ont marqué un tournant pour la plate-forme relative à l'environnement et au développement des régions côtières et des petites îles (CSI). Pendant cette période, le concept de "pratiques éclairées", qui reconnaît les inégalités du monde réel et donne des indications sur ce qui peut raisonnablement être fait dans les circonstances actuelles, a été peaufiné grâce aux principales modalités d'action ci-après : les projets sur le terrain, qui mettent en oeuvre l'action intersectorielle sur le terrain, formulent, testent et appliquent des pratiques éclairées ; des chaires/jumelages universitaires, qui fournissent un enseignement et un soutien interdisciplinaire à l'appui des projets pilotes, de la critique et de l'analyse des pratiques éclairées, ainsi que des liens avec d'autres institutions ; et un Forum sur l'Internet qui est un carrefour d'échange et d'examen constants des pratiques éclairées et une source d'idées nouvelles.

Les ateliers interrégionaux organisés en Thaïlande (Réunion sur la stratégie du CSI, juillet 2000) et au Samoa (Pratiques éclairées pour un développement humain durable dans les régions côtières des petits Etats insulaires en développement, décembre 2000) ont renforcé la coordination et les liens entre ces composantes. Quinze résumés portant sur des projets et des chaires universitaires ont été publiés sur le site Web du CSI et les huit autres devraient y être ajoutés d'ici à la fin de l'année. Les ateliers ont favorisé l'établissement de liens entre des activités du CSI et d'autres activités et permis d'améliorer les procédures d'évaluation des projets. Un troisième atelier interrégional, organisé à la Dominique en juillet 2001 sous le titre "Faciliter la bonne gestion des zones côtières dans les petites îles", a défini des concepts concernant les codes de bonne conduite et les contrats volontaires. Des évaluations de projets sur le terrain utilisant les 16 caractéristiques reconnues des pratiques éclairées ont également été entreprises et la première d'entre elles (Thaïlande) est d'ores et déjà sur le site Web.

Travaillant selon le principe du retour d'information, le Forum virtuel multilingue présente des "pratiques éclairées pour un développement humain durable dans les régions côtières" à 6.000 personnes vivant dans le monde entier, nombre qui ne cesse d'augmenter. On a procédé à une analyse des 52 premières pratiques éclairées et des 118 premiers sujets de discussion du Forum présentés jusqu'au 30 septembre 2000 (Travail en cours 2). Ils portent principalement sur les questions relatives aux petites îles, l'autonomisation des communautés, le tourisme, la pêche, les systèmes locaux et autochtones de connaissances, les ressources en eau douce, l'érosion côtière, la planification, les questions relatives à l'égalité entre les sexes et les droits de l'homme. Cette évaluation a fait l'objet de débats en anglais, français et espagnol par le biais du Forum de février à avril 2001. En outre, le numéro de février 2001 de la publication de l'UNESCO intitulée "Sources" mettait l'accent sur les progrès des pratiques éclairées dans les régions côtières en prenant pour exemple des études de cas concrets obtenues par le biais du Forum. Un résumé des quatre années d'"expérience de l'intersectorialité" de CSI a été présenté début 2000 au Groupe de travail sur l'intersectorialité.

Le projet intitulé Développement humain pour des conditions d'existence viables dans le Pacifique devait aider les populations du Pacifique, et en particulier les jeunes, à acquérir les connaissances et les compétences techniques nécessaires pour assurer des conditions d'existence viables et une gestion maîtrisée des changements sociaux et culturels en cours. Plusieurs projets conjoints et en coopération ont été menés dans ce contexte, parmi lesquels : la création et le renforcement de 14 commissions nationales ; des travaux de recherche sur les changements sociaux et l'établissement d'un Conseil international d'études des Iles du Pacifique ; l'élaboration de programmes nationaux de formation de jeunes animateurs ; le développement d'une "culture de la maintenance" par le biais du Programme international pour l'enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) ; trois projets pilotes de développement communautaire s'appuyant sur le patrimoine traditionnel et naturel ; quatre projets relatifs à la production de programmes éducatifs utilisant les médias traditionnels et électroniques. Il convient en outre de rappeler que le Conseil exécutif a examiné à sa 159e session, en mai 2000, l'application par l'UNESCO des "décisions de la Conférence mondiale sur le développement durable des petits Etats insulaires en développement" et recommandé de promouvoir les actions et structures au service des petits Etats insulaires en développement. Cette recommandation a été mise en oeuvre en renforçant l'importance accordée à ces Etats dans les projets sur le terrain, par le biais de chaires/jumelages universitaires, du Forum et des deux ateliers susmentionnés organisés au Samoa et à la Dominique.

Introduction Activités Publications Recherche
Pratiques éclairées Régions Thèmes