Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)
 
Extrait de: 2000-2001 Programme
  Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Environnement et développement dans les régions côtières et les petites îles

02235  
La Conférence générale
Autorise le Directeur général :
à mettre en oeuvre le plan d'action correspondant à ce projet intersectoriel afin de contribuer au développement durable des régions côtières et des petites îles, notamment en consolidant les activités intersectorielles exécutées dans le cadre des projets pilotes, en développant les activités de formation et de renforcement des capacités par le biais des chaires UNESCO interdisciplinaires et en dégageant de l'expérience acquise un ensemble de pratiques éclairées applicables dans différents contextes.
   
Antécédents.
Lancé en 1996, le Projet relatif aux
régions côtières et aux petites îles a servi de cadre à une action intersectorielle intégrée associant les sciences exactes et naturelles, les sciences sociales, la culture, l'éducation et la communication. Plus de 20 peojets pilotes intersectoriels ont été mis en route dans plus de 50 pays, rassemblant décideurs, communautés locales, experts du patrimoine culturel et scientifiques. Cinq chaires UNESCO ont été créées pour promouvoir les activités interdisciplinaires de formation et de renforcement des capacités pour un développement écologiquement durable, socialement équitable et culturellement adapté dans les régions côtières et les petites îles. Sur la base des leçons tirées jusqu'ici de l'exécution du projet, un ensemble préliminaire de « pratiques éclairées » pour un développement durable des régions côtières a été formulé, produit et largement diffusé.

Stratégie. La stratégie suivie comprendra quatre volets : (i) soutien aux activités sur le terrain (par exemple, projets pilotes) qui combinent des cadres concrets d'action concertée avec des objectifs de projet intégrés ; (ii) couplage de ces projets pilotes avec les chaires UNESCO interdisciplinaires de développement durable des régions côtières afin de lier l'action menée sur le terrain aux réseaux de réflexion et de recherche scientifiques ; (iii) stimulation des activités novatrices de formation et de renforcement des capacités par le biais des chaires UNESCO ; et (iv) poursuite de la formulation et renforcement des « practiques éclairées » et encouragement des efforts tendant à les adapter en vue d'une première application dans différents contextes locaux, nationaux et régionaux. Des efforts particuliers seront faits pour donner suite aux priorités définies dans le cadre des Assises du Pacifique, des initiatives relatives aux Caraïbes et à l'océan Indien et du Programme d'action issu de Barbade +5, ainsi qu'aux recommandations de la Conférence mondiale sur la science concernant les connaissances écologiques traditionelles.

02236   Résultats escomptés à la fin de l'exercice
  • Consolidation et extension de la coopération intersectorielle dans le cadre de 20 projets pilotes en place en Afrique, Asie et Amérique latine, dans les régiones de la Baltique et de la Méditerranée, ainsi que dans les petites États insulaires en développement des régiones des Caraïbes, de l'océan Indien et l'océan Pacifique ;
  • Définition, en coopération avec le programme MOST et le Secteur de la culture, d'une douzaine de projets pilotes axés sur les grands thèmes suivants : (i) lutte contre la pauvreté et l'exclusion/marginalisation [par exemple projets dans les Caraïbes (y compris Haïti) et en Afrique (incluant le réseau des petites villes historiques côtières de la Méditerranées et les petites États insulaires en développement de l'océan Atlantique)] ; et (ii) règlement des conflicts concernant l'utilisation des ressources dans le cadre de dispositifs de gestion associant l'État et les parties prenantes (par exemple, projets en Asie, Pacifique et région circumpolaire) ;
  • Transformation de deux ou trois projets pilotes avancés en stratégies de développement dûment intégrées (par exemple, environnement, culture et développement dans le Plan directeur pour Alexandrie) ;
  • Expérimentation de formations interdisciplinaires novatrices grâce à la mise en réseau et à la coopération de huit chaires UNESCO de développement durable des régiones côtières ;
  • Suivi du processus de la PACSICOM lancé à Maputo (juillet 1998) par la prise en charge de composantes communication-éducation complétant les activités d'océanologie côtières de la COI et celles des OIG régionales (Secrétariat de gestion de la zone côtière d'Afrique orientale ; Commission de l'océan Indien) et des ONG régionales ;
  • Renforcement et affinement de la notion de pratiques éclairées dans le cadre de forums de discussiones, y compris électroniques, aux niveaux local, régional et mondial ;
  • Établissement d'un plan de recherche/action pour l'élaboration de protocoles relatifs à l'application in situ de pratiques éclairées et de cadres initiaux de formulation des politiques correspondantes ;
  • Soutien aux institutions nationales, aux groupes de parties prenantes et aux responsables de la gestion et de la mise en valeur des ressources côtières pour qu'ils puissent faire face aux questions de développement durables des régiones côtières, grâce à une large diffusion d'informations par le biais du site Web, de séries de publications, de clips vidéo et de programmes de radio ;
  • Promotion d'actions concernant les savoirs autochtones et locaux en coopération avec le MAB, MOST et le Secteur de la culture (par exemple applicationa sur la gestion des ressources, articulation avec les connaissances scientifiques).
 
  Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes