Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)
 
Extrait de: 1998-1999 Programme
  Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Environnement et développement dans les régions côtières et les petites îles


Antécédents   02052 Lancé en 1996, le projet a favorisé la planification et la mise en oeuvre conjointes d’activités interdisciplinaires, en étroite collaboration avec les Secteurs des sciences exactes et naturelles, des sciences sociales et humaines, de la culture, de l’éducation et de la communication. Des projets pilotes sous-régionaux ont été lancés, qui intégrent plusieurs des thèmes suivants : gestion de l’eau douce, stabilité du littoral, diversité biologique et préservation de la productivité des écosystèmes. Les projets réalisés à Djakarta (Indonésie), Essaouira (Maroc) et Dakar (Sénégal) ainsi que dans l’estuaire du Rio de la Plata ont contribué à la mise au point de méthodes intersectorielles et interdisciplinaires et de savoir-faire permettant de traiter de manière mieux adaptée les problèmes auxquels les villes côtières sont confrontées. Une formation aux approches méthodologiques interdisciplinaires de la gestion intégrée des régions côtières et des petites îles a également été organisée. Des experts en sciences exactes et naturelles et en sciences sociales, réunis en 1996, ont défini des orientations stratégiques permettant de renforcer encore les activités du projet, qui continueront de tendre à assurer un développement écologiquement rationnel, socialement équitable et culturellement adapté des régions côtières et des petites îles.
     
Axes d’action
Renforcer les activités des projets pilotes
  02053 On renforcera les activités des projets pilotes relatives aux problèmes environnementaux des villes côtières, à la sécurité des approvisionnements en eau douce, aux transformations écologiques et socioculturelles, à la gestion à l’échelon local, à la diminution de la diversité biologique et à l’érosion côtière, et l’on veillera à maintenir l’équilibre entre les dimensions scientifiques et techniques, sociales et culturelles, éducatives et de communication. On tiendra davantage compte des aspects socioculturels des migrations des zones rurales vers les villes dans les zones côtières et les petites îles, ainsi que des connaissances et des modes de gestion traditionnels en matière de ressources côtières. Des liens seront établis entre les projets pilotes afin de faciliter l’échange d’information et d’expérience, d’élargir l’application des résultats, de favoriser la sensibilisation du public, de renforcer les capacités et d’établir des partenariats. La priorité sera accordée à l’Afrique et aux PMA, notamment aux villes côtières, sujettes à l'érosion marine, où les projects pilotes s’intéresseront plus particulièrement aux incidences sociales de l’érosion côtière d’origine naturelle et humaine et aux pratiques culturelles favorisant la conservation de la biodiversité dans les zones côtières. Dans les petits États insulaires en développement des Caraïbes, du Pacifique, de l'océan Indien et d’autres océans, on s’intéressera en priorité à des questions comme l’évolution démographique et socioculturelle, les répercussions du tourisme, l’érosion côtière et la gestion locale des ressources en eau douce et de la diversité biologique.
     
Enseignement et formation ayant trait à la gestion intégrée des zones côtières   02054 Le réseau interrégional de chaires UNESCO sur des sujets ayant trait à la gestion intégrée des zones côtières sera développé. Il favorisera le développement de capacités de travail interdisciplinaire grâce à l’élaboration de modules d’enseigne-ment automatisés, à des programmes de formation et à la réalisation d’études sur le terrain menées avec la participation des populations locales. La sensibilisation et l’éducation du public seront assurées par des projets de radio communautaire et par des « projets-phares » des Écoles associées des Caraïbes et d’autres zones océaniques. Les liens transsectoriels entre de grandes institutions nationales, régionales et internationales et avec les communautés locales et les ONG seront renforcés.0
     
Pratiques éclairées pour une gestion viable des zones côtières et des petites îles   02055 Des mesures seront prises afin de définir un ensemble de pratiques éclairées pour le développement durable des régions côtières et des petites îles reposant sur une évaluation critique des pratiques de gestion, y compris des connaissances et savoir-faire locaux, et mettant en commun les leçons tirées des activités des projets pilotes et autres initiatives en matière de gestion intégrée des côtes. Dans le cadre du processus d’élaboration de ces pratiques, un « Forum virtuel de l’UNESCO » sera créé auquel des spécialistes des sciences exactes et naturelles et des sciences sociales, des ONG, des décideurs et des représentants de la société civile seront encouragés à participer activement. Ce Forum examinera certaines questions essentielles comme celles de savoir comment améliorer les indicateurs écologiques et socioculturels du développement durable des zones côtières, renforcer les capacités en vue de la meilleure prise en compte de la diversité écologique et culturelle locale, et faire plus largement comprendre les facteurs socioculturels à l’origine des conflits concernant l’accès aux ressources côtières et leur utilisation.
 
  Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes