Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

CSI info 5

10. COOPÉRATION ENTRE LES VILLES PARTENAIRES

10.1 Création du réseau
10.2 Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et la municipalité de Saint-Malo
10.3 Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et la municipalité d’Alghero
10.4 Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et les provinces de Sciacca et Licata
10.5 Accord de coopération entre la municipalité de Taglio di Po, Italie, et la municipalité de Omisalj, Croatie

10.1 Création du réseau

Dans le cadre du projet UNESCO "Développement urbain et ressources en eau : petites villes côtières", les municipalités d’Essaouira, Saint-Malo, Alghero, Sciacca et Licata, Saïda, Esbjerg, Odense, Omisajl, Kotor et Taglio di Pôont signé, le 26 novembre 1997, une lettre d’intention de coopération pour la création d’un réseau de petites et moyennes villes côtières :


Dans le cadre des priorités définies par le séminaire Unesco (Essaouira 24-26 novembre 1997) et par le Comité de Pilotage du projet Unesco

«Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières»

les municipalités co-signataires, prenant en compte :

  1. le fait que la gestion des ressources naturelles ne peut être isolée des problèmes socio-économiques, et que les villes et les zones rurales environnantes doivent être considérées comme un tout,
  2. qu’une bonne gestion des ressources locales en eau douce est indispensable au développement durable et équilibré des petites villes des zones côtières,
  3. que le tourisme est un facteur important pour le développement comme nouvelle source de revenu,
  4. que le renforcement des structures techniques des municipalités, des effectifs et des moyens doit être considéré comme un objectif prioritaire,

s’engagent à promouvoir une coopération entre municipalités de même dimension, exposées à des problèmes communs, ayant une similitude culturelle ou historique en vue d’apporter une amélioration substantielle aux conditions de vie des habitants, et s’engagent aussi à promouvoir la revitalisation des centres urbains historiques en front de mer, soutenir les activités traditionnelles liées à la pêche, au tourisme, à l’artisanat, valoriser l’identité socio-culturelle des communautés, pour assurer un développement durable et équilibré de leur ville pour les générations futures.

Cette coopération sera soutenue par l’UNESCO dans les domaines de la formation, notamment celle des jeunes et des femmes, de la sensibilisation des acteurs de la ville, de l’établissement de banques de données scientifiques sur les problèmes rencontrés pour la création d’un site Internet "Petites et moyennes villes côtières". Les villes choisies comme "Cas pilotes" seront soutenues, sur le terrain, par les Bureaux de l’UNESCO, pour la recherche d’assistance technique et financière dans la mise en œuvre des projets opérationnels.

Les Municipalités mentionnées ci-dessous expriment, par leur signature, leur intention de coopérer à la création du Réseau des petites et moyennes villes côtières sous l’égide de l’UNESCO et appellent l’Organisation à en assurer le suivi par le biais du Comité de Pilotage du projet « Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières».


10.2
Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et la municipalité de Saint-Malo

Dans le cadre du projet UNESCO "Développement urbain et ressources en eau : petites villes côtières", les municipalités d’Essaouira et de Saint-Malo, ont signé le 26 novembre 1997, en présence de Monsieur Amin Belcadi, Gouverneur de Sa Majesté le Roi dans la province d’Essaouira, et du représentant de l’UNESCO au Maroc, une lettre d’intention de coopération pour la création d’un programme d’échange et de coopération :


Dans le cadre du projet UNESCO :

«Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières»

La Municipalité de St Malo,
France
La Province et la Municipalité
d’Essaouira, Royaume du Maroc

ayant à l’esprit la nécessité de promouvoir des stratégies urbaines de développement intégrant les recommandations du Sommet Mondial de l’environnement (RIO 1992) et du Sommet mondial des villes (HABITAT II 1996) à savoir :
  • la gestion durable des ressources en eau pour la ville et la zone rurale avoisinante ;
  • la protection de l’environnement côtier naturel ;
  • l’amélioration des conditions de vie des habitants, en particulier dans les centres historiques en front de mer ;
  • le soutien aux micro-activités liées au tourisme, à l’artisanat et à la construction traditionnelle de l’habitat ;
  • la promotion des activités socioculturelles internationales ;
  • la promotion des initiatives locales novatrices de quartier avec les femmes et les jeunes pour la sensibilisation des populations, sur la nécessité de protéger leur environnement urbain et de leurs ressources en eau ;
  • la protection de l’environnement de la zone côtière, en particulier contre les sources de pollution terrestres ;
  • la gestion intégrée de la zone côtière habitée et la mise en œuvre de mesures de protection pour éviter ou limiter la dégradation du littoral et l’érosion côtière ;

pour faire de leur ville un écosystème naturel et social durable,

se proposent d’élaborer conjointement un programme d’échange et de coopération

dans des domaines d’intérêt mutuel à définir sur la base des recommandations de l’Université conviviale d’Essaouira (septembre 1997) et du Séminaire UNESCO «Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières (novembre 1997)».


10.3 Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et la municipalité d’Alghero

Dans le cadre du projet UNESCO "Développement urbain et ressources en eau : petites villes côtières", les municipalités d’Essaouira et d’Alghero, ont signé le 26 novembre 1997, en présence de Monsieur Amin Belcadi, Gouverneur de Sa Majesté le Roi dans la province d’Essaouira, et du représentant de l’UNESCO au Maroc, une lettre d’intention de coopération pour la création d’un programme d’échange et de coopération :


Dans le cadre du projet UNESCO :

«Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières»

La Municipalité d’Alghero,
Sardaigne, Italie
La Province et la Municipalité
d’Essaouira, Royaume du Maroc

ayant à l’esprit la nécessité de promouvoir des stratégies urbaines de développement intégrant les recommandations du Sommet Mondial de l’environnement (RIO 1992) et du Sommet mondial des villes (HABITAT II 1996) à savoir :
  • la gestion durable des ressources en eau pour la ville et la zone rurale avoisinante ;
  • la protection de l’environnement côtier naturel ;
  • l’amélioration des conditions de vie des habitants, en particulier dans les centres historiques en front de mer ;
  • le soutien aux micro-activités liées au tourisme, à l’artisanat et à la construction traditionnelle de l’habitat ;
  • la promotion des activités socioculturelles internationales ;
  • la promotion des initiatives locales novatrices de quartier avec les femmes et les jeunes pour la sensibilisation des populations, sur la nécessité de protéger leur environnement urbain et de leurs ressources en eau ;
  • la protection de l’environnement de la zone côtière, en particulier contre les sources de pollution terrestres ;
  • la gestion intégrée de la zone côtière habitée et la mise en oeuvre de mesures de protection pour éviter ou limiter la dégradation du littoral et l’érosion côtière ;

pour faire de leur ville un écosystème naturel et social durable,

se proposent d’élaborer conjointement un programme d’échange et de coopération

dans des domaines d’intérêt mutuel à définir sur la base des recommandations de l’Université Conviviale d’Essaouira (septembre 1997) et du Séminaire UNESCO «Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières (novembre 1997)».


10.4 Accord de coopération entre la ville d’Essaouira et les provinces de Sciacca et Licata

Dans le cadre du projet UNESCO "Développement urbain et ressources en eau : petites villes côtières", les municipalités d’Essaouira et les Provinces de Sciacca et Licata, ont signé le 26 novembre 1997, en présence de Monsieur Amin Belcadi, Gouverneur de Sa Majesté le Roi dans la province d’Essaouira, et du représentant de l’UNESCO au Maroc, une lettre d’intention de coopération pour la création d’un programme d’échange et de coopération :


Dans le cadre du projet UNESCO :

«Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières»

Les Municipalités de Sciacca et Licata
Province d’Agrigento, Italie
La Province et la Municipalité
d’Essaouira, Royaume du Maroc

ayant à l’esprit la nécessité de promouvoir des stratégies urbaines de développement intégrant les recommandations du Sommet Mondial de l’environnement (RIO 1992) et du Sommet mondial des villes (HABITAT II 1996) à savoir :
  • la gestion durable des ressources en eau pour la ville et la zone rurale avoisinante ;
  • la protection de l’environnement côtier naturel ;
  • l’amélioration des conditions de vie des habitants, en particulier dans les centres historiques en front de mer ;
  • le soutien aux micro-activités liées au tourisme, à l’artisanat et à la construction traditionnelle de l’habitat ;
  • la promotion des activités socioculturelles internationales ;
  • la promotion des initiatives locales novatrices de quartier avec les femmes et les jeunes pour la sensibilisation des populations, sur la nécessité de protéger leur environnement urbain et de leurs ressources en eau ;
  • la protection de l’environnement de la zone côtière, en particulier contre les sources de pollution terrestres ;
  • la gestion intégrée de la zone côtière habitée et la mise en œuvre de mesures de protection pour éviter ou limiter la dégradation du littoral et l’érosion côtière.

pour faire de leur ville un écosystème naturel et social durable,

se proposent d’élaborer conjointement un programme d’échange et de coopération

dans des domaines d’intérêt mutuel à définir sur la base des recommandations de l’Université Conviviale d’Essaouira (septembre 1997) et du Séminaire UNESCO «Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières (novembre 1997)».


10.5 Accord de coopération entre la municipalité de Taglio di Po, Italie, et la municipalité de Omisalj, Croatie.

Dans le cadre du projet UNESCO "Développement urbain et ressources en eau : petites villes côtières", les municipalités de Taglio di Po, Italie, et de Omisalj, Croatie, ont signé le 26 novembre 1997, en présence du représentant de l’UNESCO au Maroc, et du Représentant du Bureau de l’UNESCO à Venise, une lettre d’intention de coopération pour la création d’un programme d’échange et de coopération :


Dans le cadre du projet UNESCO :

«Développement urbain et ressources en eau : petites et moyennes villes côtières»

La Municipalité de Taglio di Po
Région du Vénète, Italie
La Municipalité de Omisalj,
Ile de Krk, Croatie

ayant à l’esprit la nécessité de promouvoir des stratégies urbaines de développement intégrant les recommandations du Sommet Mondial de l’Environnement (RIO 1992) et du Sommet Mondial des Villes (HABITAT II 1996) à savoir :
  • la gestion durable des ressources en eau pour la ville et la zone rurale avoisinante ;
  • la protection de l’environnement côtier naturel ;
  • l’amélioration des conditions de vie des habitants, en particulier dans les centres historiques en front de mer ;
  • le soutien aux micro-activités liées au tourisme, à l’artisanat et à la construction traditionnelle de l’habitat ;
  • la promotion des activités socioculturelles internationales ;
  • la promotion des initiatives locales novatrices de quartier avec les femmes et les jeunes pour la sensibilisation des populations, sur la nécessité de protéger leur environnement urbain et leurs ressources en eau ;
  • la protection de l’environnement de la zone côtière, en particulier contre les sources de pollution terrestres ;
  • la gestion intégrée de la zone côtière habitée et la mise en œuvre de mesures de protection pour éviter ou limiter la dégradation du littoral, pour faire de leur ville et de leur territoire un écosystème naturel et social durable ;

se proposent d’élaborer conjointement un programme d’échange et de coopération qui tiendra compte des recommandations du Séminaire UNESCO «Développement Urbain et Ressources en Eau : Petites Villes Côtières (Essaouira, Maroc, novembre 1997)».

Ce programme de coopération affrontera des thèmes d’intérêt mutuel comme :

  • l’étude, la protection et la valorisation du patrimoine culturel, matériel et immatériel ;
  • la gestion intégrée de l’eau (approvisionnement, traitement, collecte et épuration) ;
  • l’étude, la protection et la valorisation du patrimoine naturel au travers de l’éducation et de la sensibilisation de tous les acteurs sociaux du développement ;
  • le développement d’un tourisme durable, selon diverses directrices (balnéaire, culturel, écologique)
                 
début     Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes