Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

CSI info 5

3. PREMIERE ETUDE DE CAS EN COURS : LA VILLE D’ESSAOUIRA, ANCIENNE MOGADOR (MAROC)

La première ville choisie comme étude de cas présentait un ensemble de problèmes communs à de nombreuses villes côtières anciennes. Une première mission d’identification a été effectuée par l’UNESCO à Essaouira en octobre 1996, en coopération avec le Gouverneur de la Province, le Président de la municipalité, la Cellule Agenda 21 du Centre des Nations unies pour les établissements humains d’Essaouira. A la suite de cette première mission, une identification effective de la problématique a été réalisée à partir :

3.1 Données existantes
3.2 Résultats des missions d’experts envoyés par l’UNESCO et la Coopération bilatérale française à Essaouira entre janvier et octobre 1997
3.3 Des indications dégagées des dernières réunions

3.1 Données existantes

3.2 Résultats des missions d’experts envoyés par l’UNESCO et la Coopération bilatérale française à Essaouira entre janvier et octobre 1997

3.3 Des indications dégagées des dernières réunions

Avec la coopération des différents ministères, l’UNESCO a pu identifier les problématiques prioritaires et les actions à entreprendre avec les différents partenaires au niveau local, régional et international, afin d’obtenir un diagnostic et d’attirer l’attention de la coopération internationale sur les problèmes de suivi de la ville d’Essaouira. En particulier, les problématiques prioritaires du développement de la ville ont été présentées par l’UNESCO, dans une brochure promotionnelle, à différentes municipalités de villes côtières d’Europe du Nord et de la Méditerranée, en vue de susciter un élan de coopération entre villes éprouvant ou ayant surmonté les mêmes problèmes de développement urbain en zone côtière.

début     Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes