Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

CSI info 7

AVANT-PROPOS

Les régions côtières et les petites îles sont soumises à des contraintes démographiques et économiques de plus en plus pressantes. Parmi les écosystèmes les plus complexes et les plus productifs de la planète, bon nombre se trouvent précisément dans les zones côtières, qui recèlent des ressources d'une importance capitale, en particulier en ce qui concerne la sécurité alimentaire. Les petits Etats insulaires en développement - entités côtières dans leur totalité - peuvent démontre r, par une utilisation optimale de ressources restreintes en soi, qu'il est possible de vivre dans un espace limité mais néanmoins ouvert sur le monde.

Les questions de gestion et de mise en valeur des régions côtières se posent avec acuité dans de nombreux pays d'Afrique, d'autant que la dégradation du milieu côtier entraîne un appauvrissement de la qualité de vie des populations locales. Erosion des côtes et désertification provoquent une diminution de la biodiversité et une pénurie d'eau potable. L'économie locale souffre non seulement de la surexploitation des ressources vivantes mais aussi des travaux de construction en bord de mer, qui ne prennent pas en compte les fonctions et les interactions des écosystèmes, ainsi que de la pollution des nappes phréatiques côtières. Les effets de la pollution des eaux douces et marines, la construction de barrages, de ports et autres grands travaux outrepassent les frontières nationales. Des intérêts économiques à court terme l'emportent souvent sur des avantages à long terme.

C'est par la communication et l'éducation que l'on peut sensibiliser le public et lui donner à comprendre les questions et les problèmes. Ce sont encore ces deux éléments qui doivent accompagner les efforts pour renforcer ou développer les connaissances, les valeurs, les attitudes, les pratiques et le savoir- faire qui seuls permettent au public de participer pleinement au développement durable des régions côtières. L'enseignementscolaire, extra-scolaire et l'éducation permanente, à tous les niveaux, conjugués à différents moyens et modes de communication (interpersonnels, traditionnels, la presse écrite et les médias électroniques, ainsi que les nouvelles technologies de l'information - Internet et autres) doivent être mobilisés à cette fin .

Inaugurée en 1996 par l'UNESCO, l'initiative intitulée Environnement et développement dans les régions côtières et les petites îles (CSI) vise -dans la perspective d'un développement durable du milieu côtier - à faciliter la participation des compétences les plus variées au débat et à l'action. L'accent porte tantôt sur les sciences naturelles et les sciences sociales, tantôt sur la culture, la communication et l'éducation, pour aboutir à la mise en commun et à la conjugaison des connaissances et des expériences.

La collection CSI-Info a pour but de diffuser, auprès des gestionnaires et autres acteurs concernés, des informations sur la zone côtière. Le présent numéro contient les actes d'un atelier technique réuni dans le cadre de la Conférence pan-africaine sur la gestion intégrée et durable des régions côtières (PACSICOM), qui s'est tenue à Maputo, au Mozambique, du 18 au 24 juillet 1998. Cet atelier a été conçu, organisé et financé sur la plate-forme CSI, en concertation avec le Comité de coordination de la PACSICOM , les programmes de l'UNESCO en matière de communication et d'éducation et avec plusieurs bureaux régionaux ou décentralisés de l'UNESCO en Afrique.

Notre reconnaissance va tout particulièrement au Professeur E. Salif Diop pour la part active qu'il a prise à la préparation de cet atelier et pour son rôle de président de l'atelier. Il ressort de cet atelier que les composantes éducation et communication de la gestion intégrée et durable des zones côtières devraient faire l’objet d’une attention accrue. Le travail de suivi prendra toute sa valeur lorsque les activités induites auront contribué à améliorer la qualité de la vie des hommes, des femmes et des enfants qui vivent sur le littoral africain, aujourd'hui et à l'avenir.

DIRK G. TROOST
CHEF, CSI
UNESCO, P
ARIS

but Introduction Activités Publications Recherche
Pratiques éclairées Régions Thèmes