Environnement et développement
dans les régions côtières et les petites îles
colbartn.gif (4535 octets)

Dossiers régions côtières et petites îles 2

ANNEXE 3

Protection du patrimoine culturel – élément incontournable de la gestion

La sauvegarde du patrimoine culturel est un facteur important à prendre en compte dans la gestion des ressources d’un pays, qu’elles soient côtières ou terrestres. Sur ces prémices, l’UNESCO a recherché les moyens d’aider les États membres dans leurs projets d’inventaire des sites du patrimoine culturel et naturel et de prendre des dispositions pour les protéger dans l’intérêt des générations actuelles et futures. Indépendamment de leur valeur comme source de fierté nationale et d’identification culturelle, ces sites constituent des atouts pour le tourisme international et les loisirs des populations locales.

Cette annexe consiste essentiellement en un texte de présentation et quelques illustrations tirées de l’Atlas côtier du Nord-Est d’Haïti, publié dans le cadre du projet Route 2004 (pour tout renseignement complémentaire sur l’Atlas, on peut s’adresser à M. Ménanteau). Dans le cadre de ce projet PNUD-UNESCO, l’UNESCO a coopéré en 1995-1996 avec le gouvernement d’Haïti au recrutement d’experts appartenant à divers pays et divers domaines de connaissances : géographes, conseils juridiques, architectes (du paysage, de l’urbanisme, des monuments historiques et des musées), ainsi que d’experts en archéologie, muséologie, économie et gestion, et au recrutement d’un Conseiller technique principal.

D’une façon générale, depuis deux décennies au moins, l’Organisation s’intéresse et participe à des opérations de protection des traces historiques de la culture haïtienne. Pour en citer un exemple, une assistance technique et financière a été accordée aux travaux de restauration de la citadelle La Ferrière et du palais Sans Souci, deux monuments du 19è siècle situés sur la côte nord du pays et inscrits sur la liste de l’UNESCO du patrimoine mondial.

L’UNESCO a engagé un spécialiste pour une étude de faisabilité du lancement d’un projet dont le principal objectif consisterait à établir un système national d’inventaire du patrimoine culturel. La première chose à faire est de recenser les ressources et les besoins d’Haïti et la documentation qui existerait à ce sujet, puis de dresser un calendrier pour la mise en oeuvre de l’inventaire à court terme, à moyen terme et à long terme.

D’après une gravure de la baie de Fort-Dauphin
(aujourd’hui Fort-Liberté, à Haïti), par M. Ponce, Paris, 1791
(BNF, Cabinet des estampes et de la photographie ancienne),
reproduite dans l’Atlas côtier.

Division du patrimoine culturel, UNESCO

début     Introduction    Activitiés   Publications     recherche
Pratiques éclairées   Régions   Thèmes