La revitalisation du savoir traditionnel de l’élaboration de la chaux artisanale à Moron de la Frontera, Séville, Andalousie


Sélectionné en 2011 sur le Registre de bonnes pratiques de sauvegarde

La pratique traditionnelle de l’élaboration de la chaux a longtemps été une source d’emploi pour Morón de la Frontera et un marqueur de son identité. Lorsque la production a été remplacée par la chaux industrielle, les fours sont peu à peu tombés en désuétude et la transmission de ce savoir a cessé. Les principaux objectifs du projet sont de sensibiliser à la pratique et à l’importance de l’élaboration artisanale de la chaux, tout en améliorant les conditions de vie des artisans. L’Association culturelle des fours à chaux de Morón a été créée à cet effet. Elle a donné naissance à un centre d’ethnographie et à un musée vivant où le processus de fabrication est exposé in situ. Les fours ont été restaurés et le projet encourage activement la transmission des techniques aux nouvelles générations. Les activités de sensibilisation, organisées en collaboration avec les artisans de la chaux, mettent l’accent sur la récupération de l’expertise et des techniques en vue de leur utilisation dans la construction durable. Le projet a également produit des publications audiovisuelles et papier, effectué des démonstrations lors de salons et prépare actuellement le Congrès ibérique de la chaux pour 2012. L’Association a été impliquée dans un projet national de sensibilisation à la peinture à fresque, ainsi que dans un projet international « Transfert vers le Maroc (Afrique du Nord) du modèle des centres de promotion de l’artisanat ». Le projet a impliqué les acteurs et les habitants de Morón de la Frontera dans le processus de décision.