string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00288

Le Katta Ashula

Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Ouzbékistan

Identification

Description

Le Katta Ashula

Le Katta Ashula (littéralement : « grand chant ») est un genre de chant traditionnel et un élément constitutif de l’identité de plusieurs peuples de la vallée de Fergana, en Ouzbékistan, où vivent également Tadjiks, Ouïgours et Turcs, et de certaines régions du Kirghizistan, du Tadjikistan et du Kazakhstan. Genre original, le Katta Ashula allie les arts du spectacle, le chant, la musique instrumentale, la poésie orientale ainsi que des rites sacrés. Il porte sur des sujets variés, depuis l’amour jusqu’aux conceptions philosophiques et théologiques de l’univers et de la nature, tout en laissant une place à l’improvisation. Transmis oralement de maître à élève de génération en génération au cours d’un apprentissage exigeant, il est interprété par au plus cinq chanteurs et au moins deux. De nos jours, le Katta Ashula est une importante expression de l’identité culturelle ouzbek pouvant favoriser le dialogue entre les cultures. Afin de permettre à cette tradition de maintenir sa viabilité, les festivals, concours et actions diverses organisés par le gouvernement d’Ouzbékistan et les autorités locales se verront renforcés par l’introduction des programmes de transmission aux jeunes et par de travaux de recherche (constitution de bases de données, organisation de séminaires et publications, etc.).

Documents

Décision 4.COM 13.75

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Le Katta Ashula est une tradition de chant à laquelle la communauté attache une grande importance en tant que symbole de son identité et de sa continuité et qu’elle s’efforce de transmettre de génération en génération ;
  • R.2 : L’inscription de l’élément sur la Liste représentative contribuerait grandement à la visibilité du patrimoine culturel immatériel et à la prise de conscience de son importance aux niveaux local, national et international ; elle aiderait à assurer la continuité et la transmission de l’élément ;
  • R.3 : Diverses mesures de sauvegarde à différents niveaux, comme l’organisation de festivals, des concours traditionnels de chant, des mesures juridiques, des programmes scolaires ou un travail de documentation, ont été mises en œuvre et sont proposées, avec l’engagement clairement exprimé des communautés et de l’État ;
  • R.4 : L’élément a été proposé pour inscription avec la participation des communautés, de groupes culturels, d’individus, d’institutions et fondations de la société civile et d’ONG ; le consentement libre, préalable et éclairé a été donné par des représentants des communautés dans une déclaration conjointe dûment signée ;
  • R.5 : L’élément figure dans un inventaire actuellement en cours de préparation par le Ministère de la culture et des sports.

Diaporama

Vidéo


© 2008 by Rustambek Abdullaev

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO