http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00412

Le Sada Shin Noh, danse sacrée au sanctuaire de Sada, Shimane

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Japon

Identification

Description

Le Sada Shin Noh, danse sacrée au sanctuaire de Sada, Shimane

Le Sada Shin Noh est une série de danses rituelles de purification, exécutées chaque année les 24 et 25 septembre au sanctuaire de Sada, dans la ville de Matsue, préfecture de Shimane, au Japon, dans le cadre du rituel gozakae de changement des tapis en jonc. Les danses sont exécutées pour purifier les nouveaux tapis en jonc (goza) sur lesquels les déités tutélaires du sanctuaire s’assoieront. Le remplacement des tapis a pour but d’attirer leurs bienfaits sur la communauté. Divers types de danse sont exécutés sur une scène construite à cet effet à l’intérieur du sanctuaire. Pour certaines danses, les danseurs portent des épées, des bâtons en bois sacrés et des clochettes ; pour d’autres, ils portent des masques imitant des visages d’hommes âgés ou de dieux et font revivre des mythes japonais. Pendant la danse rituelle du gozamai, les danseurs tiennent les tapis en jonc pour les purifier avant de les offrir aux dieux. Des musiciens assis autour de la scène accompagnent les danses de leurs chants et instruments (flûtes et tambours). Certaines personnes pensent que le Sada Shin Noh devrait être exécuté régulièrement pour faire renaître le pouvoir des dieux tutélaires et pour assurer un avenir riche et pacifique aux gens, à leurs familles et à la communauté. Le Sada Shin Noh est transmis de génération en génération par les membres de la communauté et sa sauvegarde est assurée activement par les membres de l’Association pour la préservation du Sada Shin Noh.

Documents

Décision 6.COM 13.27

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Danse rituelle pratiquée chaque année, le Sada Shin Noh célèbre la relation entre les gens et leurs divinités, se transmet de génération en génération et est reconnu par la communauté comme faisant partie de son patrimoine culturel immatériel ;
  • R.2 : L’inscription du Sada Shin Noh sur la Liste représentative pourrait contribuer à la visibilité et à la sensibilisation au patrimoine culturel immatériel tout en favorisant la compréhension mutuelle entre les communautés qui pratiquent des traditions semblables ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde en cours se concentrent sur la pratique du Sada Shin Noh dans le sanctuaire et incluent la présentation de rituels pour des écoliers, en encourageant la transmission intergénérationnelle ;
  • R.4 : La candidature a été élaborée avec la participation des communautés et comprend le consentement libre, préalable et éclairé de l’Association pour la préservation du Sada Shin Noh ;
  • R.5 : Avec la participation et le consentement des associations concernées, le Sada Shin Noh a été inscrit en 1976 comme Bien culturel immatériel important sur l’inventaire national administré par l’Agence des affaires culturelles.

Inscrit le Sada Shin Noh, danse sacrée au sanctuaire de Sada, Shimane sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO