http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00453

Le tissage du Mosi (ramie fine) dans la région de Hansan

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : République de Corée

Identification

Description

Le tissage du Mosi (ramie fine) dans la région de Hansan

Le Mosi, ramie fine, est tissé par des femmes d’âge mûr dans la ville de Hansan, province du Chungcheong du Sud, en République de Corée. La région bénéficie d’une terre fertile et de vents marins favorables au développement de la ramie. Le tissage de la toile de ramie comprend plusieurs étapes : il faut notamment récolter les plantes, les faire bouillir et les blanchir, puis filer la fibre et la tisser sur un métier traditionnel. Le tissu en ramie, particulièrement confortable en été quand il fait chaud, est utilisé pour confectionner divers vêtements, tels que costumes de cérémonie et uniformes militaires ou tenues de deuil. La blancheur de la ramie blanchie, ainsi que son raffinement et sa finesse en font le tissu idéal pour les vêtements chics comme pour ceux de l’homme ordinaire. Le tissage du Mosi est traditionnellement une entreprise familiale dirigée par les femmes où les mères transmettent les techniques et leur expérience à leurs filles ou belles-filles. La tradition entretient également les liens entre les membres de la communauté, les voisins se réunissant et travaillant dans un quartier spécifique de la ville. Actuellement, environ 500 personnes de la province sont engagées dans les diverses activités du tissage de la ramie.

Documents

Décision 6.COM 13.45

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Transmis de génération en génération, le tissage du Mosi est un artisanat traditionnel enraciné dans la communauté qui procure aux praticiens un sentiment d’identité et de continuité ;
  • R.2 : L’inscription du tissage du Mosi sur la Liste représentative aiderait à améliorer la connaissance au niveau mondial de la diversité des textiles tissés à la main, tout en augmentant la visibilité du patrimoine culturel immatériel et la compréhension de son importance ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde actuelles et à venir montrent l’engagement de l’État et des communautés pour sauvegarder l’élément ; elles promeuvent la viabilité et la transmission de l’élément aux générations futures ;
  • R.4 : La candidature a été élaborée à la demande et avec la participation active des communautés concernées, et démontre leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : À la demande des groupes et individus concernés, le tissage de ramie fine de Hansan a été classé en 1967 « Patrimoine culturel immatériel important » par la Division du patrimoine culturel immatériel de l’Administration du patrimoine culturel.

Demande à l’État partie de s’assurer que les communautés parviendront à contrôler une production et une commercialisation accrues sans compromettre la continuité de l’artisanat traditionnel ou la disponibilité des ressources naturelles utilisées pour sa fabrication et de traiter cette question dans son rapport périodique ;
Inscrit le tissage du Mosi (ramie fine) dans la région de Hansan sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© 2009 by Cultural Heritage Administration of the Republic of Korea

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO