string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00536

Les Tsiattista, joutes poétiques

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Chypre

Identification

Description

Les Tsiattista, joutes poétiques

La poésie orale impromptue, appelée Tsiattista, est une tradition très vivante souvent pratiquée avec un accompagnement de violon ou de luth à l’occasion de « joutes » au cours desquelles un poète-chanteur tente d’en surpasser un autre par des vers adroits, composés de distiques rimés. C’est depuis longtemps un élément populaire des fêtes de mariages, foires et autres célébrations publiques, où des foules enthousiastes encouragent les poètes à se produire. La forme métrique la plus courante est le vers iambique à quinze syllabes dans un distique rimé, mais les poètes peuvent utiliser des vers à huit ou six syllabes, voire neuf. Les tsiattistaes (poètes-chanteurs) les plus populaires font preuve d’esprit, témoignent d’une grande familiarité avec les traditions poétiques et musicales, d’un riche vocabulaire et d’une imagination fertile. Ce sont souvent des hommes de moyens modeste qui ont peu d’éducation et qui transmettent leurs œuvres par enseignement oral ; de nos jours, les poètes sont surtout des hommes âgés, mais des femmes de talent ont récemment commencé à se produire. Les poètes doivent bien connaître le dialecte chypriote, avoir une bonne connaissance de la poésie populaire de Chypre et la capacité d’aller puiser dans les Tsiattista existants et connus de la majorité ; mais surtout, ils doivent être capables d’improviser un nouveau distique sur un thème particulier dans des contraintes de temps très strictes et de répliquer à leur adversaire.

Documents

Décision 6.COM 13.12

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Une tradition orale qui met en valeur l’improvisation et la compétition amicale, les Tsiattistas procurent à la communauté chypriote un sentiment d’identité et de continuité ; ils sont reconnus comme faisant partie de son patrimoine culturel immatériel ;
  • R.2 : L’inscription des Tsiattista sur la Liste représentative pourrait contribuer à la sensibilisation à l’importance des traditions orales semblables partout dans le monde et par là, promouvoir le dialogue interculturel et la prise de conscience de l’importance du patrimoine culturel immatériel ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde récentes et futures, qui incluent des festivals et des programmes éducatifs, démontrent clairement l’engagement et les efforts combinés des communautés, de la municipalité de Larnaka et de l’État ;
  • R.4 : Le processus de candidature a bénéficié de la participation active et d’un large soutien des groupes concernés, des représentants de la communauté et des praticiens des Tsiattista qui ont donné leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : Avec la participation active des communautés et des organisations non-gouvernementales concernées, les Tsiattista ont été inclus dans l’Inventaire national du patrimoine immatériel culturel de Chypre, créé par le Centre de recherche chypriote.

Inscrit les Tsiattista, joutes poétiques sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© George Sophocleous

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO