string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00563

Le Fado, chant populaire urbain du Portugal

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Portugal

Identification

Description

Le Fado, chant populaire urbain du Portugal

Le Fado est un genre de spectacle associant musique et poésie, très largement pratiqué au sein de diverses communautés de Lisbonne. C’est la synthèse multiculturelle de danses chantées afro-brésiliennes, de genres traditionnels locaux de chants et danses, de traditions musicales des zones rurales du pays apportées par les vagues successives d’immigration intérieure, et des courants de chant urbain cosmopolite du début du XIXe siècle. Le Fado est généralement interprété par un chanteur seul, homme ou femme, traditionnellement accompagné d’une guitare acoustique à cordes métalliques et de la guitarra portugaise, une cithare en forme de poire à douze cordes métalliques, spécifique au Portugal, qui a également un vaste répertoire solo. Depuis quelques décennies, l’accompagnement instrumental s’est enrichi : deux guitares portugaises, une guitare et une guitare basse. Le Fado est chanté par des professionnels dans le cadre de concerts organisés et dans de petites « maisons du Fado », et par des amateurs au sein de nombreuses associations locales dans les vieux quartiers de Lisbonne. Des cours informels par des interprètes plus anciens et respectés sont donnés dans les lieux traditionnels d’exécution du Fado, souvent sur plusieurs générations successives au sein des mêmes familles. La propagation du Fado par le biais de l’émigration et des circuits de la world music a renforcé son image de symbole de l’identité portugaise, débouchant sur un processus d’échanges interculturels avec d’autres traditions musicales.

Documents

Décision 6.COM 13.39

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Expression musicale et lyrique d’une grande polyvalence, dont le répertoire et les pratiques continuent d’être transmis par des praticiens de renom au plus jeunes interprètes, le Fado renforce le sentiment d’appartenance et d’identité au sein de la communauté de Lisbonne ;
  • R.2 : L’inscription du Fado sur la Liste représentative pourrait contribuer à créer des interactions avec d’autres genres musicaux, au niveau national comme au niveau international, et ainsi assurer non seulement la visibilité et la prise de conscience de l’importance du patrimoine culturel immatériel, mais également à encourager le dialogue interculturel ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde reflètent les efforts et l’engagement communs des détenteurs, des communautés locales, du Musée du Fado, du Ministère de la culture et d’autres autorités locales et nationales ; elles visent une sauvegarde à long terme à travers des programmes éducatifs, la recherche, des publications, des représentations, des séminaires et ateliers ;
  • R.4 : Des musiciens de Fado, chanteurs, poètes, historiens, luthiers, collectionneurs, chercheurs ainsi que le Musée du Fado et d’autres institutions ont participé au processus de candidature et donné leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : Le Fado est inclus dans le catalogue du Musée du Fado qui a été transformé en 2005 en un inventaire général pour inclure également des collections provenant d’un grand nombre de musées et d’archives publics et privés.

Inscrit le Fado, chant populaire urbain du Portugal sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© FAMA Producciones, 2010

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO