http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00670

Les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse

Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Belgique

Identification

Description

Les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse

Les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sont un des éléments majeurs de l’identité culturelle de la région éponyme située entre les rivières de Sambre et Meuse en Wallonie, Belgique. Elles commémorent la dédicace des églises de nombreux villages et petites villes qui honorent le Saint à qui sont dédiés les édifices religieux. Les villages et villes tout entiers y participent. Les processions escortées sont formées de plusieurs compagnies organisées sur un modèle militaire, chacune groupant des dizaines, voire des centaines de marcheurs. Revêtus d’uniformes militaires, les participants se rassemblent au sein d’une ou plusieurs compagnies qui escortent la procession religieuse. Une compagnie est gérée par un comité et/ou un corps d’office qui organise le déroulement de la marche et en assure le bon ordre. Les jeunes marchent aux côtés de leurs parents dans la Jeune Garde ou au sein d’autres compagnies. La transmission des traditions se fait oralement, souvent dans le cercle familial, mais aussi dans les rencontres, réunions, bals ou banquets nécessaires à l’organisation de la marche. Des dynasties de fifres et tambours ont vu le jour, qui transmettent leurs savoirs, leurs airs et leurs musiques aux nouveaux musiciens. De même, des fabricants de tambours et de fifres, des dizaines d’artisans couturiers transmettent leurs savoir-faire afin de reconstituer et créer instruments, costumes, drapeaux et accessoires. Les marches jouent un rôle clé comme facteur d’intégration, de rapprochement entre hommes et femmes d’horizons divers et de promotion d’une cohésion sociale.

Documents

Décision 7.COM 11.6

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Les Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse combinent la dévotion religieuse avec la musique, les traditions orales et l’artisanat, et impliquent la communauté tout entière, y compris les enfants et les aînés, réunissant des praticiens de diverses origines sociales dans un esprit de cohésion sociale ;
  • R.2 : L’inscription des Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sur la Liste représentative pourrait contribuer à une visibilité plus large du patrimoine culturel immatériel et à la prise de conscience de son importance, en particulier là où sont pratiquées des processions similaires ;
  • R.3 : Des mesures de sauvegarde en cours sont décrites et des mesures futures telles que des projets de musées, du travail en matière d’éducation, de la recherche et des publications, des mesures réglementaires, sont proposées ;
  • R.4 : Plusieurs communautés, représentants et autorités locales ont participé activement au processus de candidature, et les officiels de quinze marches, ainsi que les maires des villes et de villages sur le territoire desquels elles ont lieu, ont donné leur consentement libre, préalable et éclairé à l’inscription ;
  • R.5 : Avec la participation des communautés concernées, un certain nombre de marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse ont été incluses en 2004 et 2011 dans un inventaire du patrimoine culturel immatériel, effectué et régulièrement mis à jour par la Commission du patrimoine oral et immatériel.

Inscrit les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© 2013 by Promysel

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO