La fête de commémoration de la découverte de la Véritable Sainte-Croix du Christ


Inscrit en 2013 (8.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2011 by the Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage (ARCCH)
Le festival de Maskel est célébré dans toute l’Éthiopie le 26 septembre pour commémorer l’exhumation de la Véritable Sainte-Croix du Christ. Les célébrations débutent par la construction du bûcher, appelé Damera, sur la place Maskel d’Addis-Abeba, un tas de pieux entouré de paquets de branches et de torches formant un cône, et décoré d’herbe fraîche et de marguerites d’Abyssinie qui symbolisent la Nouvelle Année. Des centaines de milliers de personnes venant de différentes communautés affluent vers la place, tandis que les prêtres, vêtus de tenues colorées, entonnent des hymnes et des prières et exécutent une danse rythmique unique devant le bûcher. Le point culminant de la cérémonie est l’embrasement du bûcher par le patriarche de l’Église orthodoxe éthiopienne tewahedo. Maskel est célébré dans tout le pays indépendamment de l’âge, du sexe, de la langue ou de l’appartenance ethnique. Les participants croient qu’ils seront spirituellement récompensés par leur présence à la célébration et la bénédiction de la Sainte-Croix. Les paroisses locales jouent un rôle majeur pour la coordination des communautés et la sauvegarde de l’élément. Le festival est aussi un moment de rassemblement pour les familles et de retour au pays pour les travailleurs émigrés. Ces rassemblements facilitent les échanges d’argent, d’informations et de nouvelles idées des centres urbains vers les zones rurales. Avant la célébration, les querelles personnelles et les différends sociaux doivent être résolus. À cet égard, Maskel est l’occasion pour les Éthiopiens de promouvoir leur vie spirituelle, basée sur la réconciliation, la cohésion sociale et la coexistence pacifique.