Le chant de la Sibylle de Majorque


Inscrit en 2010 (5.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2006 Gen-lock video
Le chant de la Sybille est chanté lors des Matines de Noël, la nuit du 24 décembre, dans toutes les églises de Majorque. Il marque la veillée de Noël et est chanté par un garçon ou une fille, accompagné par au moins deux enfants de chœur (garçons ou filles). Pendant le chant, ils traversent l’église en procession jusqu’au chœur ; le chanteur tient dans ses mains une épée dressée devant son visage, tandis que les enfants de chœur portent des cierges. À la fin du chant, le chanteur dessine un grand signe de croix dans l’air avec l’épée. Les versions du chant interprétées sur l’île s’écartent très peu de leurs racines grégoriennes : elles sont exécutées ''a cappella'' avec, entre deux versets, de la musique jouée à l’orgue. Le costume porté par le chanteur est généralement composé d’une tunique blanche ou de couleur, parfois brodée autour du cou et au niveau de l’ourlet, souvent recouverte d’une cape. Une coiffe de la même couleur que la tunique vient compléter sa tenue. Toutes les paroisses de Majorque pratiquent ce rite qui voit toutes les générations travailler côte à côte en tant que chanteurs, confectionneurs de costumes, célébrants et autres aides, assurant ainsi sa transmission.