Le chant épique Görogly


Inscrit en 2015 (10.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© The Secretariat of the Turkmenistan National Commission for UNESCO, 2013
Le chant épique Görogly est une tradition de spectacle oral narrant les exploits du héros légendaire national Görogly et ses quarante cavaliers. L’élément, qui combine narration, chant, composition, prose, poésie et improvisation vocale, fait office d’encyclopédie orale des coutumes et savoir-faire traditionnels (parmi lesquels l’élevage du bétail, la médecine traditionnelle, etc.). Sa transmission joue un rôle important dans l’éducation des enfants, en les aidant à mieux comprendre leur identité culturelle. La tradition nourrit le caractère, les capacités créatives et les talents artistiques tout en procurant aux communautés de détenteurs un sentiment fort d’identité sociale et culturelle. L’épopée reflète les aspirations des Turkmènes au bonheur, à la liberté et à la justice, et promeut des valeurs telles que le courage, l’honnêteté, l’amitié, la tolérance et l’équité. Ses détenteurs et ses praticiens sont des interprètes turkmènes masculins et féminins, qui sont spécialisés en épopée Görogly. Traditionnellement, l’épopée est narrée en position assise au son d’instruments à corde traditionnels, comme le ''dotâr'' et le ''gyjak''. Les détenteurs et les praticiens du chant épique Görogly participent activement à toutes les célébrations nationales, les festivals culturels et les rencontres sociales ainsi qu’aux compétitions annuelles entre interprètes du chant épique Görogly. La pratique du chant épique est considérée comme une vocation, les élèves apprenant les connaissances et les savoir-faire de leurs maîtres à la fois par le biais d’un enseignement informel et au cours des représentations publiques.