Le festival de lutte à l’huile de Kırkpınar


Inscrit en 2010 (5.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2009 Information and Documentation Center of Folk Culture / Ministry of Culture and Tourism
Le festival de lutte à l’huile de Kırkpınar se déroule à Edirne, en Turquie. Des milliers de personnes de différentes classes d’âge, cultures et régions se déplacent chaque année pour voir s’affronter les ''pehlivans'' (lutteurs) en quête de la ceinture d’or de Kırkpınar et du titre de ''pehlivan'' en chef. Chaque festival est lancé par son patron, l’''aga'' de Kırkpınar, lors d’une cérémonie où se produisent quarante ensembles de joueurs de ''davul'' (grosse caisse) et de ''zurna'' (flûte). La ceinture d’or est portée à travers la ville au cours d’une procession, suivie de prières récitées à la mosquée Selimiye. Les tournois de lutte ont lieu traditionnellement sur le « champ de bataille ». Le maître de cérémonie présente les ''pehlivans'' au public en clamant en vers leurs noms, leurs titres et leurs exploits. Ensuite, le huileur aide les lutteurs à s’enduire d’huile, assisté du porteur de serviette, avant les exercices d’échauffement et le salut. Les lutteurs portent le ''kıspet'', pantalon épais taillé dans un cuir de vache ou de buffle d’eau. Tandis que se déroule le tournoi, les joueurs de tambour et de flûte exécutent le répertoire traditionnel du festival. La lutte à l’huile de Kırkpınar est ouverte aux hommes de toutes cultures, régions et classes d’âge sans discrimination religieuse, linguistique ou raciale. Les ''pehlivans'' sont considérés comme des personnages exemplaires de la société ayant des qualités telles que la générosité, l’honnêteté, le sens du respect et l’attachement aux us et coutumes. Tous les ''pehlivans'' sont formés selon la tradition maître-apprenti.