Le Hitachi Furyumono


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by Association for the Preservation of Hitachi Hometown Performing Arts
La parade de Hitachi Furyumono se tient chaque année au mois d’avril, dans la ville d’Hitachi située sur la côte pacifique en plein cœur du Japon, à l’occasion du Festival des cerisiers en fleur, ou encore tous les sept ans au mois de mai, à l’occasion du Grand Festival du Temple de Kamine. Chacune des quatre communautés locales – Kita-machi, Higashi-machi, Nishi-machi et Hom-machi – fabrique un char destiné à servir à la fois d’espace voué au culte d’une divinité et de théâtre de marionnettes à plusieurs étages. Un groupe de trois à cinq marionnettistes est affecté à la manipulation des ficelles de commande d’une même marionnette, tandis que des musiciens jouent en accompagnement de leur spectacle. Événement communautaire administré dans un climat consensuel par l’ensemble des habitants, la parade de Hitachi Furyumono est ouverte à quiconque souhaite participer. Toutefois, l’art du marionnettiste n’est transmis qu’au sein des familles par le père, qui n’en révèle le secret qu’à son fils aîné, permettant ainsi de préserver un répertoire ancien de techniques et d’histoires dont l’origine remonterait au XVIIIe siècle lors du passage d’un artiste itinérant. Pour les festivals annuels des cerisiers en fleur, une seule communauté présente son char chaque année. Pour le Grand Festival du Temple de Kamine, en revanche, les quatre communautés se mesurent les unes aux autres pour déterminer laquelle possède les marionnettistes les plus talentueux et laquelle peut offrir à la divinité locale les meilleures conditions d’hospitalité.