Le Leelo seto, tradition chorale polyphonique seto


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by Eesti Rahvusringhääling - Estonian Public Broadcasting
Pour la communauté des Setos qui vivent dans le sud-est de l’Estonie et le district de Petchory, en Fédération de Russie, le Leelo, ancienne tradition chorale polyphonique, est un pilier de leur identité d’aujourd’hui. Reprenant des mélodies traditionnelles exécutées en costumes traditionnels, le Leelo se caractérise par l’alternance des parties chorales, un chanteur principal chantant un couplet, rejoint ensuite par le chœur qui reprend les dernières syllabes avant de répéter la phrase tout entière. Si les chanteurs principaux empruntent parfois les paroles à des textes de grands chanteurs du passé, certains excellent dans l’art de la composition de paroles nouvelles. Les chœurs sont généralement constitués en majorité de femmes ; quant au meilleur chanteur principal, il est récompensé le Jour du royaume seto par le titre de « mère du chant » du roi. Autrefois, le chant accompagnait presque toutes les activités quotidiennes des communautés rurales des Setos ; de nos jours, bien que n’étant plus guère représentée qu’à l’occasion de spectacles sur scène, cette tradition n’en reste pas moins très vivante lors d’événements de la communauté et constitue un élément central, émouvant et très apprécié de la culture seto. Attraction touristique majeure et source de fierté pour les Setos, les chœurs leelo sont le fondement de leur communauté et l’incarnation de l’identité locale.