Le savoir-faire de la céramique traditionnelle de Horezu


Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Centre National pour la Préservation et Promotion de la Culture Traditionnelle (CNCPCT)/Ministère de la Culture et du Patrimoine National, 2012
La céramique de Horezu est un artisanat traditionnel unique. Fabriquée à la main dans le nord du département de Vâlcea, Roumanie, elle illustre des générations de savoir-faire et d’artisanat. Les hommes et les femmes se répartissent en général les processus de fabrication. Les hommes choisissent et extraient la glaise qui est ensuite nettoyée, coupée, arrosée, pétrie, piétinée et malaxée, la transformant en une pâte à partir de laquelle les potiers de Horezu produisent une céramique rouge. Puis les potiers donnent la forme de l’objet avec une technique de doigté particulière qui réclame concentration, force et agilité. Chacun a sa façon de modeler, mais tous respectent l’ordre des opérations. Les femmes décorent les objets à l’aide d’outils et de techniques spécifiques pour tracer les motifs traditionnels. Leur habileté à conjuguer décoration et couleurs définit la personnalité et le caractère unique de la céramique. Les couleurs ont des nuances vives de brun foncé, rouge, vert, bleu et « ivoire de Horezu ». L’objet est alors passé au four. Les potiers se servent des outils traditionnels: un malaxeur pour nettoyer la terre, un tour de potier et un peigne pour le modelage, une corne de bœuf évidée et un bâtonnet prolongé d’un fil de fer pour la décoration et un four à bois pour la cuisson. Le métier se transmet par l’intermédiaire de la famille, dans les ateliers, du maître à l’apprenti, ainsi que dans les foires et les expositions. L’élément donne à la communauté un sentiment d’identité tout en maintenant une fonction sociale dans la vie quotidienne.