Les festivités Busó de Mohács : une coutume de carnaval masqué marquant la fin de l’hiver


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by European Folklore Institute
Les festivités Busó de Mohács dans le sud de la Hongrie, un carnaval de six jours marquant la fin de l’hiver, détiennent leur nom des ''busó,'' des personnes (traditionnellement des hommes) en costumes effrayants portant des masques en bois et de grands manteaux de laine. Le festival est un événement aux multiples facettes, comprenant un concours de costumes pour les enfants, une exposition de l’art des artisans de masques et d’autres artisans, l’arrivée de plus de 500 busó dans des canots sur le Danube pour un défilé parcourant la ville accompagné de chars fantastiques tirés par des chevaux ou motorisés, la mise à feu d’un cercueil symbolisant l’hiver, un feu de joie sur la place principale de la ville ainsi que des festins et de la musique à travers la ville. A l’origine, la tradition fut créée par la minorité croate de Mohács, mais est aujourd’hui un emblème de la ville tout entière et une commémoration des grands événements de son histoire. Bien plus qu’un événement social, le carnaval est une expression à la fois de la ville, d’un groupe social et de la nation. Il joue un rôle social important en donnant la possibilité à chacun de s’exprimer au sein de la communauté. Les expressions artistiques appartenant aux festivités sont préservées par des groupes autonomes de busó provenant de tout milieu culturel, dont un grand nombre transmettent les techniques de sculpture de masques et les célébrations rituelles aux jeunes générations.