Les festivités du Mesir Macunu


Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Researcher of Folklore working for Ministry of Culture and Tourism
Les festivités du mesir macunu de Manisa, Turquie, commémorent le rétablissement de Hafsa Sultan, mère de Suleyman le Magnifique, qui fut guérie d’une maladie par l’invention d’une pâte connue sous le nom de mesir macunu. Hafsa Sultan demanda alors de diffuser cette pâte au public. C’est ainsi que tous les ans, du 21 au 24 mars, la pâte est préparée par un chef et ses apprentis à partir de quarante et une épices et herbes fraîches selon la pratique traditionnelle. Une équipe de quatorze femmes enveloppent la pâte dans des petits bouts de papier et vingt-huit imams et apprentis la bénissent avant de la disperser du haut du minaret et des dômes de la mosquée du Sultan. Des milliers de gens accourent des différentes régions de Turquie et rivalisent pour attraper les bouts de papier au fur et à mesure de leur dispersion. Nombreux sont ceux qui croient qu’ainsi leur désir de se marier, de trouver du travail et d’avoir des enfants se réalisera dans l’année. Un orchestre de quarante-cinq musiciens en costume traditionnel joue de la musique ottomane historique pendant la préparation de la pâte et tout au long des festivités auxquelles les habitants de Manisa sont profondément attachés. La force de la tradition crée un sens aigu de la solidarité au sein des communautés locales et la ville accueille des invités de presque toutes les régions de Turquie.