Les lieux de mémoire et traditions vivantes du peuple Otomí-Chichimecas de Tolimán : la Peña de Bernal, gardienne d’un territoire sacré


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by Government of the state of Querétaro
Le peuple Otomí-Chichimeca, établi dans la zone semi-désertique de l’État du Querétaro, dans le centre du Mexique, a élaboré un ensemble de traditions qui témoigne du lien exceptionnel que ce peuple entretient avec la topographie et l’écologie locales. Son environnement culturel est dominé par un triangle symbolique, formé par les collines de Zamorano et Frontón ainsi que le rocher de Bernal. C’est sur des monts sacrés que la population se rend chaque année en pèlerinage en portant des croix miraculeuses, priant pour obtenir de l’eau et la protection divine, vénérer les ancêtres, célébrer son identité et sa continuité en tant que communauté. D’autres festivités communautaires ponctuent tout au long de l’année un calendrier de rites centrés sur l’eau, extrêmement rare sous ce climat, qui célèbrent l’endurance du peuple Otomí-Chichimeca. Les rites se déroulent souvent dans l’intimité de chapelles familiales vouées aux ancêtres ou dans des ''chimales,'' structures temporaires mais imposantes, en roseau avec toit de feuilles, construites à titre d’offrande, de symbole d’endurance, de vitalité et d’appartenance. Le lien entre la culture spirituelle et l’espace physique a une influence sur l’art de la région – notamment les images religieuses, les peintures murales, la danse et la musique – et les traditions qui l’incarnent sont des éléments centraux de l’identité culturelle de la communauté.