Les processions de la Semaine sainte à Popayán


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2006 Hugo Armando Rodriguez
Les processions de la Semaine sainte à Popayán constituent l’une des plus anciennes traditions pratiquées en Colombie depuis l’époque coloniale. Du mardi au samedi précédant Pâques, entre 20 et 23 heures, se tient chaque jour une série des processions. Consacrées respectivement à Marie, Jésus, la Croix, la mise au tombeau et la Résurrection, les cinq processions suivent un parcours de deux kilomètres dans le centre-ville. Chaque procession s’articule autour de châsses ''(pasos)'', créées et agencées selon des règles complexes. Les châsses sont surplombées de statues en bois richement décorées et ornées de fleurs, datant pour la plupart de la fin du XVIIIe siècle et représentant les événements pascaux. Leur parcours est bordé des deux côtés par les fidèles, portant des cierges allumés et vêtus de tenues dédiées. Les processions ont une qualité artistique (dorures, ébénisterie) et une atmosphère sonore et olfactive (encens) remarquables. Leur préparation, qui dure toute une année, se déroule selon un enseignement transmis aux enfants dès l’âge de cinq ans, et ce de génération en génération. Elles font appel à un vocabulaire et à un savoir-faire spécifiques. Rôles et responsabilités de chacun suivent une répartition précise. Certains habitants de la ville, regroupés en une assemblée générale de protection, sont les membres organisateurs, en collaboration avec les autorités et divers organismes. Les processions, qui attirent de nombreux visiteurs du monde entier, sont un élément majeur contribuant à la cohésion sociale et à l’imaginaire collectif local.