http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00311

Le Biyelgee mongol, danse populaire traditionnelle mongole

Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Mongolie

Identification

Description

Le Biyelgee mongol, danse populaire traditionnelle mongole

Le Biyelgee : danse populaire traditionnelle mongole est exécuté par les danseurs de différents groupes ethniques des provinces mongoles de Khovd et d’Uvs. Considérées comme l’ancêtre originel des danses nationales mongoles, les danses Biyelgee incarnent le mode de vie nomade dans lequel elles puisent leurs racines. Elles sont en principe exécutées dans l’espace restreint de l’intérieur du ger (la yourte, l’habitation nomade) et sont exécutées à demi-assis ou jambes croisées. Les mouvements des mains, des épaules et des jambes évoquent divers aspects de la vie quotidienne mongole, notamment les tâches ménagères, les coutumes et traditions, ainsi que les caractéristiques spirituelles associées aux différents groupes ethniques. Les danseurs de Biyelgee portent des vêtements et des accessoires associant diverses combinaisons de couleurs, des motifs artistiques, des broderies, du tricot, du matelassé et des techniques de travail du cuir, ainsi que des bijoux en or et en argent spécifiques du groupe ethnique et de la communauté auxquels ils appartiennent. Les danses jouent un rôle majeur dans les événements familiaux et communautaires, tels que fêtes, célébrations, mariages et pratiques liées au travail, exprimant des identités ethniques distinctes, tout en défendant l’unité familiale et la compréhension mutuelle entre groupes ethniques mongols. Le Biyelgee mongol est traditionnellement transmis aux jeunes générations par l’apprentissage ou par des leçons au sein de la famille, du clan ou du voisinage. Actuellement, la majorité des transmetteurs de la danse Biyelgee sont des personnes âgées dont le nombre diminue. La diversité inhérente au Biyelgee mongol est, elle aussi, menacée parce qu’il reste très peu de représentants des formes de Biyelgee propres aux différents groupes ethniques.

Documents

Décision 4.COM 14.09

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : Le Biyelgee mongol est un ensemble de danses exécutées par des hommes et des femmes de différents groupes ethniques mongols lors d’événements communautaires importants, dont les mouvements évoquent les activités de la vie nomade ; il est transmis de génération en génération tout en étant constamment réinventé et recréé, sa dimension participative renforçant la cohésion sociale et faisant ressortir les différentes identités locales ;
  • U2 : En dépit de l’importance de cette danse traditionnelle en tant que manifestation des liens forts qui unissent les Mongols à leur environnement, les mutations sociohistoriques des dernières décennies, notamment l’émigration et la transformation des valeurs culturelles, ont fragilisé le cycle de transmission et le Biyelgee se retrouve menacé par le nombre réduit et l’âge avancé de ses praticiens, ainsi que par le moindre intérêt qu’il suscite chez les jeunes générations ;
  • U3 : Les mesures de sauvegarde proposées comprennent non seulement des travaux de recherche et de nouvelles protections juridiques, mais aussi des efforts pour changer la façon dont le Biyelgee est perçu et pour soutenir ses principaux détenteurs ; en s’efforçant d’amener les jeunes à changer d’attitude à l’égard du Biyelgee, le plan de sauvegarde pourrait les encourager à l’adopter et à le recréer en tant que marqueur d’identité ;
  • U4 : Les commentaires, recommandations et suggestions des détenteurs du Biyelgee, d’individus, d’organisations et de chercheurs ont été pris en compte dans la candidature et dans le plan de sauvegarde qui ont été préparés avec la participation et le consentement de multiples détenteurs collectifs et individuels de la tradition ;
  • U5 : Le Biyelgee figure sur l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel présent sur le territoire de la Mongolie et il est classé au rang des priorités en tant que patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

Diaporama

Vidéo


© The Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage (ARCCH) and Harari Culture, Heritage Tourism Bureau, Ethiopia

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO