string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00314

L’espace culturel des Suiti

Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Lettonie

Identification

Description

L’espace culturel des Suiti

Les Suiti sont une petite communauté catholique implantée dans la partie occidentale protestante (luthérienne) de la Lettonie. L’espace culturel des Suiti présente différents traits distinctifs, notamment un chant avec bourdon exécuté par les femmes, des traditions liées au mariage, des costumes traditionnels extrêmement colorés, la langue suiti, la cuisine locale, les traditions religieuses, les célébrations du cycle annuel et un nombre remarquable de chants, danses et mélodies populaires conservés par cette communauté. On y trouve encore fréquemment des formes anciennes de structures familiales élargies et ces familles, où le savoir-faire est transmis de génération en génération, sont des bastions importants du patrimoine culturel suiti. La synthèse des traditions préchrétiennes et des rituels religieux a produit un mélange unique de patrimoine culturel immatériel au sein de la communauté. Le pilier de l’identité suiti – l’Église catholique – a réussi à regagner le terrain perdu pendant la période soviétique, ce qui a permis à l’espace culturel des Suiti de renaître progressivement. Pourtant seul un petit groupe de membres de la communauté, principalement les plus anciens, ont aujourd’hui une connaissance étendue du patrimoine culturel ; il est par conséquent urgent de diffuser ce savoir et d’associer plus de gens à sa préservation en récupérant les éléments préservés uniquement dans des documents écrits, des archives filmées et les réserves des musées.

Documents

Décision 4.COM 14.07

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : L’espace culturel des Suiti a été préservé et constamment recréé par des générations de catholiques dans un environnement essentiellement protestant, où la préservation de leur patrimoine immatériel unique et de leur particularité confessionnelle procure à la communauté Suiti, forte de deux mille personnes, un sentiment d’identité profond et apprécié ;
  • U2 : Si les rituels et pratiques des Suiti restent importants dans la vie de la communauté, leur viabilité est menacée à cause des possibilités économiques limitées d’activités génératrices de revenus et donc de préservation de la cohésion de la communauté, de la diminution des occasions et des ressources permettant de les pratiquer et de les transmettre, ainsi que de leur manque de prestige auprès des jeunes ;
  • U3 : Les mesures de sauvegarde récentes sont notamment la création d’un centre culturel ethnique Suiti et du site Internet de la communauté, tandis que le plan de sauvegarde destiné à assurer la viabilité de l’élément et élaboré conjointement par des membres des communautés et les autorités compétentes prévoit une adaptation des programmes scolaires, le soutien à des activités éducatives informelles et extrascolaires, la revitalisation de certains rituels, une formation pour acquérir les savoir-faire traditionnels, la promotion de la langue Suiti et l’inventaire des manifestations du patrimoine immatériel des Suiti ;
  • U4 : Une documentation suffisante est fournie pour prouver que les trois conseils municipaux locaux ainsi que les organisations culturelles actives (Suitu Novads et le Centre culturel ethnique Suiti) ont donné leur consentement et apportent un soutien enthousiaste à la candidature ;
  • U5 : L’espace culturel des Suiti a été inscrit en 2008 par l’État partie sur une « Liste des valeurs les plus importantes de la culture lettone » parmi treize expressions caractéristiques du patrimoine culturel immatériel.

Diaporama

Vidéo


© 2009 by Ethnic Culture Center “Suiti” Foundation (Biedrïba EKC “Suiti”) and Ltd. Labvakar.

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO