http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00543

La technique d’interprétation du chant long des joueurs de flûte limbe – la respiration circulaire

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Mongolie

Identification

Description

Limbe performance of the Folk long song (Dariganga ethic group)

La flûte limbe est une flûte traversière en bois de feuillu ou en bambou traditionnellement utilisée pour les chants longs populaires mongols. Grâce à la technique de la respiration circulaire, les joueurs de flûte limbe peuvent produire les mélodies continues caractéristiques de ce chant long. Les musiciens inspirent par le nez et soufflent simultanément par la bouche l’air qu’ils ont emmagasiné dans leurs joues, ce qui leur permet de jouer sans s’interrompre. Un couplet d’un chant long populaire dure environ quatre ou cinq minutes. Un chant comprenant de trois à cinq couplets, cela suppose de jouer de la flûte de façon continue durant douze à vingt-cinq minutes. Les méthodes de formation traditionnelles utilisées pour acquérir cette technique comprennent des exercices qui consistent à souffler le plus longtemps possible tantôt sur la flamme d’une bougie sans l’éteindre, tantôt dans une paille plongée dans un verre d’eau. La flûte limbe se caractérise par les mélodies euphoniques, le mélisme et les airs cachés qu’elle produit, ainsi que par les mouvements adroits et délicats de la langue et des doigts requis pour sa pratique. La diminution considérable du nombre de praticiens individuels ou en groupe fait qu’il ne reste que de rares détenteurs de l’élément – ce qui se révèle inquiétant. Le phénomène est dû en partie à la prédominance des formes musicales et des systèmes de formation étrangers. À l’heure actuelle, il ne reste plus que quatorze joueurs de flûte limbe, ce qui rend instables la fréquence et le rayonnement de la pratique de cet élément traditionnel.

Documents

Décision 6.COM 8.15

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : La technique de l’exécution du limbe pendant le chant long traditionnel fournit un sentiment d’identité à la communauté des joueurs de limbe ;
  • U2 : Bien que des aînés tenaces continuent de transmettre leur savoir-faire et qu’un grand nombre de joueurs de flûte qualifiés existe parmi lesquels la technique de respiration circulaire peut potentiellement se propager, la technique de la performance de limbe pour accompagner le chant long traditionnel n’est pas largement rencontrée ;
  • U3 : Les mesures de sauvegarde proposées, y compris la transmission et l’enseignement, sont bien formulées et bénéficient d’un appui institutionnel solide ;
  • U4 : Toutes les parties intéressées ont participé au processus de candidature et ont donc fourni leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • U5 : L’élément a été inclus dans la Liste de sauvegarde urgente du patrimoine culturel immatériel de la Mongolie, administrée par le Centre du patrimoine culturel du Ministère de l’éducation, de la culture et des sciences.

Inscrit la technique d’interprétation du chant long des joueurs de flûte limbe – la respiration circulaire sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ;
Invite l’État partie à continuer à élaborer un plan sauvegarde réalisable qui permette un environnement favorable à la pratique non seulement de la technique de respiration circulaire, mais aussi du chant long traditionnel ;
Recommande à l’État partie d’affiner la méthodologie de sauvegarde afin d’inclure le chant long populaire et d’identifier les ressources de financement qui correspondent aux activités proposées dans le plan de sauvegarde.

Diaporama

Vidéo


© 2010 by Ts.Tsevegsuren (Mongolian Association of Limbe Performers)

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO