RSS

Le Pérou présidera la neuvième session du Comité

Manas, Semetey, Seitek : trilogie épique kirghize
10 décembre 2013 – La huitième session annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui coïncidait avec le dixième anniversaire de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, s’est terminée aujourd’hui à Bakou avec l’élection de José Manuel Rodríguez Cuadros, Ambassadeur et délégué permanent du Pérou à l’UNESCO comme président de la prochaine session. Cette session se tiendra à Paris du 24 au 28 novembre 2014.

Au cours de la réunion, le Sous-Directeur général de l’UNESCO, Francesco Bandarin, et Lassana Cissé, Directeur national du patrimoine culturel malien, ont signé un accord formel aux termes duquel le Mali recevra une aide d’urgence de 307 307 dollars du Fonds du patrimoine immatériel pour dresser un inventaire de son patrimoine culturel immatériel.

Ce projet visera à identifier et documenter les connaissances et pratiques relatives à la nature, les traditions orales, rituels et événements festifs ou encore l’artisanat traditionnel du Mali. Il couvrira tout le territoire national et se déroulera en deux phases, chacune d’une durée de douze mois : la première concernera les trois régions du nord (Gao, Kidal et Tombouctou) ainsi que celle de Mopti, au centre-est du pays. Il s’agit des régions qui ont souffert le plus directement les effets du récent conflit armé et de l’occupation. Dans sa deuxième phase, le projet s’étendra aux quatre régions du sud (Kayes, Koulikoro, Ségou et Sikasso).

Cette année, le Comité a inscrit quatre éléments sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, un outil qui permet aux États parties à la Convention de mobiliser la coopération et l’assistance nécessaires pour assurer la transmission de ce patrimoine avec la participation des communautés concernées. La Liste de sauvegarde urgente compte ainsi désormais 35 éléments inscrits.

Le Comité a par ailleurs inscrit 25 éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel, qui vise à assurer une plus grande visibilité du patrimoine immatériel et à faire connaître des traditions et des savoir-faire portés par les communautés sans pour autant leur reconnaître de critère d’excellence ou d’exclusivité. Au cours de cette réunion, quatre des 157 États parties à la Convention (Éthiopie, ex République yougoslave de Macédoine, Niger et Ukraine) ont vu des éléments inscrits sur cette Liste pour la première fois. La Liste représentative compte désormais 281 éléments inscrits au total.

28 janvier 2014 – Favoriser le développement durable grâce à la sauvegarde du patrimoine vivant05 décembre 2013 – Onze nouveaux éléments inscrits sur la Liste représentative