RSS

Le Sri Lanka et le Bhoutan sont mieux préparés à l'utilisation des mécanismes internationaux de la Convention

La danse des masques des tambours de Drametse
07 mars 2014 – Dans le cadre du projet de renforcement des capacités régionales en Asie-Pacifique, financé par le Fonds en dépôt japonais pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, plusieurs représentants d’institutions gouvernementales et non gouvernementales du Sri Lanka et du Bhoutan ont reçu une formation intensive sur le processus de candidature, de la préparation à l’évaluation et à l’examen. Ces sessions sont une avancée majeure pour le renforcement de leurs capacités et viennent en complément de la formation déjà organisée dans les deux pays sur la mise en œuvre de la Convention au niveau national et sur la réalisation d’inventaire communautaire.

Une session de renforcement des capacités menée par les facilitateurs formés par l’UNESCO Rahul Goswami (Inde) et Sajida Vandal (Pakistan) a déjà été tenue à Galle, au Sri Lanka, du 11 au 15 février 2014 et une autre session se tient cette semaine à Paro, au Bhoutan (du 4 au 8 mars 2014), menée par deux autres facilitateurs : Shubha Chaudhuri (Inde) et Paritta Koanantakool (Thaïlande). Pendant ces ateliers de 5 jours, environ 25 participants du pays concerné sont formés sur la manière de préparer des dossiers de candidature à la Liste de sauvegarde urgente et à la Liste représentative, ainsi que les propositions pour le Registre des meilleures pratiques ou les demandes d’assistance internationale. Les sessions sont essentiellement tournées vers la pratique et la participation, et elles s’appuient sur des candidatures fictives que les participants doivent analyser et améliorer en fonction des critères définis dans les Directives opérationnelles pour la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

19 mars 2014 – Le Mali se lance dans un inventaire du patrimoine culturel immatériel28 février 2014 – Le patrimoine immatériel en Afrique doté d’un nouveau Centre de catégorie 2 à Alger