RSS

Les États arabes initient une réflexion au sujet de l’élaboration des politiques

Les jeux traditionnels pour enfants des Émirats arabes unis
06 mai 2014 – Où en sont les pays arabes dans l’élaboration des politiques et des cadres institutionnels visant à sauvegarder le patrimoine culturel immatériel ? Dans quelle mesure ont-ils réussi à impliquer d’autres secteurs que la culture, dont les politiques ont une influence fondamentale sur l’avenir du patrimoine culturel, mais ne sont souvent pas reconnues comme telles ? Qu’en est-il des enjeux tels que l’implication des communautés, les droits culturels et l’égalité entre les sexes ?

En partant de ces questions de fond, près de 30 représentants des ministères de la Culture et d’experts formés par l’UNESCO de différents pays de la région arabe engageront une réflexion avec l’UNESCO et l’ALECSO sur la nécessité d’élaborer des cadres conceptuels et institutionnels et les défis inhérents à cette entreprise. Les deux organisations internationales co-organisent cette rencontre en collaboration avec le Conseil national pour la culture, les arts et les lettres, du 7 au 9 mai 2014 dans la ville de Koweït, grâce à la généreuse hospitalité du gouvernement du Koweït.

Les facilitateurs experts et l’équipe de l’UNESCO resteront à Koweït pour une seconde rencontre, au cours de laquelle ils étudieront les avancées réalisées et les défis de la mise en œuvre du programme de l’UNESCO de renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et proposeront des pistes pour la région arabe (du 10 au 11 mai).

13 mai 2014 – Les capacités nationales du Tadjikistan à sauvegarder le patrimoine vivant renforcées07 avril 2014 – Implication croissante des communautés dans l’élaboration d’inventaires du patrimoine culturel immatériel en Amérique latine