La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour le développement durable au Bangladesh

[alt]

Le premier d’une série d’ateliers pour le renforcement des capacités visant à renforcer les capacités institutionnelles nationales du Bangladesh pour la mise en œuvre la Convention de 2003 se tiendra à Dhaka, au Bangladesh, du 29 janvier au 1 février 2017. Cet atelier a été organisé dans le cadre du projet « La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour le développement durable au Bangladesh », financé par le Fond du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO avec la généreuse contribution de la République d’Azerbaïdjan.
Ce premier atelier vise à donner un aperçu de la Convention et de sa mise en œuvre, en tenant compte des obligations du Bangladesh en tant qu’État partie et des démarches possibles pour la sauvegarde de son patrimoine vivant avec la pleine participation des communautés concernées. L’atelier combine des sessions théoriques et pratiques ainsi qu’un exercice de terrain guidé par un facilitateur accrédité par l’UNESCO.
Le Bureau de l’UNESCO à Dhaka, le Ministère des affaires culturelles et l’Académie Shilpakala du Bangladesh (Académie nationale des beaux-arts et des arts du spectacle) sont les co-organisateurs de cet atelier. Le dernier rassemblera environ 25 participants, comprenant des praticiens, des représentants des ONG, des chercheurs spécialisés dans les domaines du patrimoine culturel immatériel, des universitaires ainsi que des représentants du gouvernement.