Législation

La Convention de 2003 est le premier instrument normatif multilateral pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Elle enrichit et complète les accords internationaux , les recommandations et les résolutions existants concernant le patrimoine culturel et naturel.

La principale mesure de sauvegarde proposée dans la Convention est la réalisation d’inventaires. Les États parties sont aussi encouragés à adopter les mesures juridiques, techniques, administratives et financières appropriées visant à :

  • favoriser la création ou le renforcement d’institutions de formation à la gestion du patrimoine culturel immatériel ainsi que la transmission de ce patrimoine à travers les forums et espaces destinés à sa représentation et à son expression ;
  • garantir l’accès au patrimoine culturel immatériel tout en respectant les pratiques coutumières qui régissent l’accès à des aspects spécifiques de ce patrimoine ;
  • établir des institutions de documentation sur le patrimoine culturel immatériel et à en faciliter l’accès.