http://www.unesco.org/culture/ich/en/state/Burkina Faso

Institutions, organizations, contacts

National institutions

Permanent Delegation of Burkina Faso to UNESCO
Maison de l’UNESCO
Bureau M7.31 et 32
1, rue Miollis
75732 PARIS Cedex 15
dl.burkina-faso@unesco-delegations.org

Commission nationale burkinabé pour l’UNESCO
Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique
03 B.P. 7046
OUAGADOUGOU 03
Burkina Faso
conasco@fasonet.bf

UNESCO’s contacts

UNESCO Office in Dakar
12, avenue L.S.S.
Dakar BP 3311
Senegal
Culture Program officer:
Guiomar Alonso ou David Stehl (g.alonso@unesco.org; d.stehl@unesco.org;)

UNESCO headquarters (ICH Section)
Regional officer:
Nanaumi, Yumiko (y.nanaumi@unesco.org)

Accredited NGOs located in this country

Name, address and sourceActivities related to ICH
Association pour la sauvegarde des masques - ASAMA
B.P. 42
DÉDOUGOU
BURKINA FASO
URL: www.festima.org
Tel.: +22620520836

Accreditation request No. 90209: French
Decision-making meeting: 4.GA - 2012

Year of creation: 1995
Domain(s):

- oral traditions and expressions
- performing arts
- social practices, rituals and festive events
- knowledge and practices concerning nature and the universe
- traditional craftsmanship

Safeguarding measures:

- identification, documentation, research (including inventory-making)
- preservation, protection
- promotion, enhancement
- transmission, (non-)formal education
- revitalization

Main countries where active:

Benin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, France, Mali

Objectives:
• la revalorisation des valeurs positives endogènes en voie de disparition et la promotion des initiatives de développement durable
• le renforcement des capacités des villages à sociétés de masques pour un développement durable (patrimoine culturel, agriculture durable, sécurité alimentaire, environnement, mobilité rurale, formation, santé, etc);
• la promotion des échanges interculturels sur les sociétés de masques du Burkina Faso et d'ailleurs, en vue de la restauration des identités et de la valorisation de la contribution de ces villages à la civilisation de l'universel.
Activities:
Les principales activités de l'ASAMA sont: i) l'organisation d'un festival international des masques et des arts; ii) la préservation, protection et valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel, iii) la recherche, inventaire sur les sociétés de masques; iv) la diffusion des résultats de la recherche; v) la formation 1sensibilisation au développement; vi) la transmission et l'éducation. A travers ces activités, l'ASAMA s'est bâtie une solide expérience dont les points saillants sont:

a) Le Festival International des Masques et des Arts de Dédougou (FESTIMA) : Quatorze années de programmation biennale, ce festival est la manifestation phare de l'association. Sur le continent africain, le FESTIMA s'est positionné comme le principal cadre d'expression des communautés détentrices de masques. Le festival s'organise autour de i) spectacles de danses et d'exhibitions de masques, ii) exposition, iii) assises à palabre des sages, iv) symposiums internationaux, v) marché des communautés, vi) nuits au village (musiques et danses du terroir) ; vii) concours artistiques interscolaires (dessins, poèmes sur les masques).
b) Le Programme sécurité alimentaire et développement durable: Ce programme vise la diffusion d'un paquet technologique en matière d'agriculture durable en vue du renforcement des capacités des villages à sociétés de masque au Burkina Faso particulièrement dans la région de la Boucle du Mouhoun. Initié depuis 2004, le programme a permis de réaliser plus d'une trentaine d'ateliers de formation, de voyages
d'études et d'échanges d'expériences au profit de petits producteurs sur les thèmes couvrant l'amélioration de la productivité agricole et pastorale, la gestion durable des ressources naturelles, la promotion des activités génératrices de revenus (AGR) et le renforcement des capacités institutionnelles et l'organisation des communautés villageoises.
c) Les projets de coopération locaux et internationaux: dans ce cadre l'ASAMA a initié en 2004 en collaboration avec l'Association nationale culture et tradition (ANCT), France, une mission de coopération et de diffusion du FESTIMA au Festival « les cultures du Monde» à Gannat, en France et au Festival international du folklore en octodure (FIFO) à Martignie, en Suisse. En 2008, toujours en coopération avec ANCT, l'ASAMA a présenté lors du Festival « les cultures du monde », une exposition sur « les
richesses et les menaces du masque en Afrique de l'Ouest» et a participé au symposium international « traditions: de la vie à la scène ».
Plus récemment, en 2009, l'ASAMA a initié avec six partenaires de l'Afrique de l'Ouest, un projet de coopération pour la valorisation des masques en Afrique de l'Ouest. Ce projet est en cours d'exécution et est financé par le Fond Régional pour la Promotion de la Coopération et les Echanges Culturels en Afrique de l'Ouest de la CEDEAO, de l'UEMOA et de l'Union Européenne. 1/ devrait s'achever en novembre 2010. Il prévoit de réaliser: i) le recensement sous forme d'un inventaire d'au moins 200 villages à sociétés de masques dans quatre pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire et Mali), ii) l'organisation d'un symposium sous régional sur le thème «Caricatures, dérives et détournements du masque», iii) la mise en place d'une base de données sur les sociétés de masque des quatre pays; iv) la publication du premier rapport biennal sur
les sociétés de masques vivantes de l'Afrique de l'Ouest; v) l'exposition itinérante dans les quatre pays sur les richesses et la fragilité de la tradition du masque en Afrique de l'Ouest; vi) la mise en place du Centre international d'interprétation sur les masques à Dédougou ; vii) la mobilité d'au moins 22 groupes de sociétés traditionnelles de masques provenant de huit pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Nigéria, Togo et Sénégal) pour les échanges ouest-africains, et iv) la détermination
de circuits touristiques relatifs aux masques.
d) Une présence dans les réseaux: L'ASAMA participe à des programmes de coopération en Afrique de l'Ouest à travers le programme du Conseil international des organisations de festivals de tradition et de folklore (CIOFF - Afrique) pour l'UNESCO. Il est également membre du réseau de Festival en Afrique. A travers, le projet valorisation des masques de l'Afrique de l'Ouest, l'ASAMA oeuvre à la mise en place de réseaux d'experts (chercheurs, et porteurs d'initiatives) sur le thème des masques. Ainsi, l'ASAMA est non seulement active au Burkina Faso, mais également ces actions s'étendent progressivement au Bénin, au Mali, en Côte d'Ivoire, au Togo, au Sénégal, en Guinée Conakry, en France (avec l'antenne ASAMA - France).
Cooperation:
Au Burkina Faso
• Recensement de 180 villages à sociétés de masques
• Participation tous les deux ans d'une trentaine de sociétés de masques au
Festival international des masques et des arts de Dédougou
• Tenue de symposium, d'assises à palabres des sages pour échanger avec les acteurs et les chercheurs sur des thèmes divers « masque et environnement », «masques et tourisme », «masque, culture d'intégration ou culture de résistance », «masque et développement », « masque et coopération sud - sud », « masque et renaissance culturelle », « Caricatures, dérives et détournements du masque» ;
• Organisation d'expositions, de concours de dessin avec les écoles du primaire.

Au niveau sous régional et international
• En 2004, une mission de coopération et de diffusion du FESTIMA par et le Groupe du village de Boni, au Festival « les cultures du Monde» à Gannat, en France et au Festival international du folklore en octodure (FIFO) à Martignie, en Suisse.
• En 2008, une mission de coopération de M. Tankien DAYO, Secrétaire Exécutif avec ANeT, en tant que Commissaire pour l'exposition sur « les richesses et les menaces du masque en Afrique de l'Ouest» et communicateur au symposium international sur le thème « traditions: de la vie à la scène ».
• En 2009, coopération avec l'Association Towara Bénin, au Bénin, la Mutuelle pour le développement de Gbofia - Toumodi «Moayé», en Côte d'Ivoire, la Mission culturelle de Bandiagara, au Mali, l'Association Jeunesse Perspective Groupement (JPG- Bénin), Bénin, le Théâtre OSHUMARE, au Bénin, avec recensement de 123 villagessociétés de masques dans ces trois pays (Mali, Bénin et Côte d'Ivoire) ;
• Participation de sociétés de masques du Nigéria, de la Guinée Conakry, duSénégal, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Togo, du Bénin, de la Suisse, au FESTIMA (2002, 2004, 2006, 2008 et 2010).
• 2010, exposition au bénin sur le thème « les richesses et les menaces du
masque en Afrique de l'Ouest»