ActualitésRSS

Présentation du Quiná par la Communauté de Ribeira Afonso à Sao Tomé-et-Principe

Sao Tomé-et-Principe lance un projet pilote d’inventaire à Boa Morte par les communautés

06 avril 2015 – Premier des cinq pays africains lusophones (PALOP) à avoir ratifié la Convention, en 2006, Sao Tomé-et-Principe a organisé un atelier sur le développement d’un inventaire du patrimoine culturel immatériel par les communautés.

Du 30 mars au 10 avril 2015, 25 participants membres de différentes communautés, des cadres et techniciens gouvernementaux, ainsi que des représentants d’ONG et des scientifiques – travaillent, en adéquation avec les principes de la Convention, sur l’identification, l’évaluation et l’enregistrement des informations requises dans le cadre d’un inventaire pilote par la communauté de Boa Morte.  ›››

L’Albanie s’est bien équipée pour contextualiser ses efforts dans la sauvegarde du patrimoine vivant

30 mars 2015 – Comment l’Albanie peut-elle mettre en œuvre efficacement la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et bénéficier de ses différentes dispositions? C’était le sujet traité récemment par une mission d’évaluation des besoins de l’UNESCO, soutenu par le gouvernement italien en étroite collaboration avec le Ministère albanais de la Culture.

Le rapport (anglais) explore… ›››

Les tribunaux d’irrigants du bassin méditerranéen espagnol : le Conseil des bons hommes de la plaine de Murcie et le Tribunal des eaux de la plaine de Valence

Vers des codes d’éthique pour le patrimoine culturel immatériel ?

23 mars 2015 – Quels sont les valeurs fondamentales et les principes éthiques − tirées de la Convention de 2003 − qui devraient guider tous les efforts de sauvegarde, qu’ils soient menés par les États, les communautés, la société civile ou le secteur privé ? Comment ces valeurs et principes fondamentaux peuvent-ils être intégrés dans un ou plusieurs modèles de codes d’éthique qui pourraient orienter le travail de différents acteurs, dans des contextes différents ? Et comment un modèle de code peut-il effectivement se traduire en des outils concrets et pratiques qui puissent être utilisés dans le travail quotidien de sauvegarde ? Voici quelques-unes des questions qui seront discutées au cours d’une réunion d’experts organisée par l’UNESCO et le gouvernement du Royaume d’Espagne à Valence, en Espagne, du 30 mars au 1er avril 2015. ›››
Voir toutes les nouvelles

Pourquoi sauvegarder le patrimoine culturel immatériel ? Réponses d’États…

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
Mme Joanne Orr Directrice, Musées et Galeries d’Écosse

anglais | français

Djibouti
M. Idriss Moussa Ahmed Directeur de la culture et du patrimoine, Ministère de la culture et de la communication

anglais | français

Allemagne
Mme Christine Merkel Chef de la Division culture, Commission allemande pour l’UNESCO

anglais | français

1 2 3 Voir toutes les interviews