ActualitésRSS

Les tribunaux d’irrigants du bassin méditerranéen espagnol : le Conseil des bons hommes de la plaine de Murcie et le Tribunal des eaux de la plaine de Valence

Vers des codes d’éthique pour le patrimoine culturel immatériel ?

23 mars 2015 – Quels sont les valeurs fondamentales et les principes éthiques − tirées de la Convention de 2003 − qui devraient guider tous les efforts de sauvegarde, qu’ils soient menés par les États, les communautés, la société civile ou le secteur privé ? Comment ces valeurs et principes fondamentaux peuvent-ils être intégrés dans un ou plusieurs modèles de codes d’éthique qui pourraient orienter le travail de différents acteurs, dans des contextes différents ? Et comment un modèle de code peut-il effectivement se traduire en des outils concrets et pratiques qui puissent être utilisés dans le travail quotidien de sauvegarde ? Voici quelques-unes des questions qui seront discutées au cours d’une réunion d’experts organisée par l’UNESCO et le gouvernement du Royaume d’Espagne à Valence, en Espagne, du 30 mars au 1er avril 2015. ›››
Le Kankurang, rite d’initiation mandingue

Le Sénégal améliore la sauvegarde de ses musiques traditionnelles grâce au Fonds du patrimoine culturel immatériel

16 mars 2015 – L’adoption de plans de sauvegarde pour les musiques traditionnelles marque le succès du projet par lequel des communautés locales ont été sensibilisées, des traditions musicales inventoriées, une base de données et un fonds documentaire créés. … ›››

En route vers la planification de stratégies nationales de renforcement des capacités dans huit pays en Afrique et dans la région arabe : l’évaluation des besoins du Soudan du Sud est terminée

09 mars 2015Huit pays en Afrique et dans la région arabe (les Comores, Djibouti, l’Égypte, Madagascar, la Palestine, le Soudan et le Yémen) bénéficient actuellement du soutien de l’UNESCO afin d’identifier leurs besoins, par le biais de consultations nationales, pour sauvegarder leur patrimoine culturel immatériel. Ces besoins, données essentielles pour la mise en œuvre de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, couvrent des domaines tels qu’un environnement institutionnel et professionnel adéquate, des cadres législatifs et de politiques publiques pertinentes, ainsi que la capacité à mener des inventaires et d’autres mesures de sauvegarde.

Ces évaluations des besoins aboutiront à des propositions de projets pluriannuels afin de renforcer les capacités nationales pour la sauvegarde du patrimoine vivant sur une base durable.
 ›››

Voir toutes les nouvelles

Pourquoi sauvegarder le patrimoine culturel immatériel ? Réponses d’États…

République de Corée
M. Samuel Lee Directeur du Centre international d’information et de travail en réseau sur le patrimoine culturel immatériel dans la région Asie-Pacifique (ICHCAP)

anglais | français

Jordanie
M. Hani Hayajneh Professeur à l’Université de Yarmouk

anglais | français

France
M. Pierre Bois Conseiller artistique, Maison des cultures du monde

anglais | français

1 2 3 Voir toutes les interviews