ActualitésRSS

Jaran Kepang: Surinamese Javanese dance, danced by young men on plaited bamboo horses

Le Suriname sur la voie de progrès importants pour la sauvegarde de son patrimoine vivant

20 juillet 2015 – Alors que le Suriname se rapproche de la ratification de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, il est opportun pour les membres des communautés, les décideurs politiques et les représentants gouvernementaux et non-gouvernementaux de se réunir afin de tracer la voie à suivre dans la sauvegarde de leur patrimoine vivant.

Du 27 au 31 juillet 2015, un atelier de cinq jours aura lieu à Paramaribo visant à clarifier le processus et les mécanismes pour la ratification et la mise en œuvre réussie de la Convention de 2003, y compris un aperçu de ses objectifs, de ses concepts et de ses principes clés. L’atelier offrira également une plate-forme aux participants pour réfléchir collectivement sur les expériences et les défis dans la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel… ›››

Réunion des Présidents des Comités des six Conventions culturelles de l’UNESCO

15 juillet 2015 – Le 29 juin, pendant la 39e session du Comité du patrimoine mondial à Bonn, en Allemagne, les présidents des Comités des six Conventions culturelles* de l’UNESCO se sont rencontrés pour la première fois.

Dans le cadre du 70e anniversaire de l’UNESCO, il s’agit d’une occasion unique de réfléchir à l’avenir de l’action normative de l’Organisation face aux défis contemporains et aux besoins émergents. Ceci est particulièrement pertinent alors que les Nations-Unies progressent vers l’adoption de l’Agenda post-2015, dont la mise en œuvre devrait reconnaitre et promouvoir les liens entre la culture, le développement et la paix durables.

En savoir plus ›››
Joueur de Essimbing

Renforcer les capacités des États parties pour demander et mettre en œuvre l’assistance internationale

13 juillet 2015L’assistance internationale est au cœur même de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Malheureusement, cependant, son utilisation n’a pas atteint le niveau espéré lors de la rédaction de la Convention. En effet, peu de demandes ont été présentées par les États parties jusqu’à présent et encore moins étaient d’une qualité suffisante pour justifier l’approbation par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du le patrimoine culturel immatériel. Pour faire face à ce défi, depuis un an, une assistance technique a été fournie à un certain nombre d’États parties par des experts sur une base expérimentale… ›››
Voir toutes les nouvelles

Pourquoi sauvegarder le patrimoine culturel immatériel ? Réponses d’États…

Maroc
M. Ahmed Skounti Chercheur, Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine

anglais | français

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
Mme Joanne Orr Directrice, Musées et Galeries d’Écosse

anglais | français

Djibouti
M. Idriss Moussa Ahmed Directeur de la culture et du patrimoine, Ministère de la culture et de la communication

anglais | français

1 2 3 Voir toutes les interviews