http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00103

Les traditions pastorales et les chars à bœufs du Costa Rica

Inscrit en 2008 (3.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (originellement proclamé en 2005)

Pays : Costa Rica

Identification

Description

Les traditions pastorales et les chars à bœufs du Costa Rica

Le char traditionnel, ou carreta, est la forme d’artisanat la plus connue du Costa Rica. Il a été utilisé à partir du milieu du dix-neuvième siècle pour transporter le café de la vallée centrale du Costa Rica jusqu’à Puntarenas, sur la côte Pacifique, un long voyage de dix à quinze jours à travers les montagnes. Pour avancer dans la boue sans s’enliser, les chars étaient équipés de roues sans rayons, mélange de disque aztèque et de roue à rayons espagnole. Le char à bœufs était souvent le seul moyen de transport des familles et pouvait être le signe indicatif de leur statut social.

La tradition qui consiste à peindre et à décorer les chars à bœufs remonte au début du vingtième siècle. À l’origine, chaque région du Costa Rica avait son motif. Il suffisait de voir celui qui ornait les roues pour savoir d’où venait le conducteur. Vers 1915, des fleurs, des visages et même des paysages miniatures ont commencé à apparaître à côté des rosaces. Aujourd’hui encore, des concours annuels sont organisés pour récompenser les artistes les plus créatifs.

Chaque carreta a son propre « chant », un son spécifique produit par un anneau métallique qui heurte l’écrou du moyeu de la roue quand le char cahote sur la route. Quand le char est devenu un objet de fierté personnelle, sa construction a fait l’objet du plus grand soin et les meilleurs bois ont été sélectionnés pour obtenir le meilleur son possible.

Les carretas d’aujourd’hui, colorées et richement décorées, ne ressemblent plus aux véhicules rectangulaires à cadre en rotin, grossièrement taillés et recouverts de bâches en cuir brut des origines. Si, dans la plupart des régions du Costa Rica, les camions et les trains ont supplanté les chars à bœufs comme moyen de transport, les carretas restent un fort symbole du passé rural du pays. Ils figurent au premier rang des défilés et lors des fêtes religieuses et profanes.

Les chars à bœufs sont désormais un moyen de transport dépassé. La demande a ainsi considérablement baissé depuis quelques décennies. De même, le nombre d’artisans possédant les compétences nécessaires pour les fabriquer et les décorer a également diminué.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO

Projet de sauvegarde (10-2006/03-2008)

Le projet de sauvegarde a pour objectif de contribuer à la revitalisation et à la sauvegarde des traditions pastorales et des chars à bœufs au Costa Rica par des activités d’éducation et de sensibilisation, l’octroi de droits aux organisations de pasteurs et d’artisans, ainsi que des activités d’inventoriage et de recherche. Un réseau national de sauvegarde et de revitalisation de la tradition sera mis en place et des ateliers de formation sur la gestion culturelle et la gestion des ressources seront organisés pour les membres des organisations de pasteurs et d’artisans. Un inventaire électronique des différentes expressions de la tradition des chars à bœufs sera établi et un manuel sur les aspects techniques et artistiques de la fabrication et de la décoration des chars à bœufs sera produit. L’un des buts du projet est de renforcer les capacités des organisations de pasteurs et d’artisans de proposer et de gérer les activités de sauvegarde actuelles et futures, en coopération avec le gouvernement, la société civile et le secteur privé. Le plan se propose en outre de sensibiliser le public à l’importance de cette tradition.