http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00445

L’Arirang, chant lyrique traditionnel en République de Corée

Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : République de Corée

Identification

Description

L’Arirang, chant lyrique traditionnel en République de Corée

L’Arirang est une forme de chant coréen populaire et le fruit de contributions collectives de Coréens ordinaires au fil des générations. C’est essentiellement une simple chanson, composée du refrain « Arirang, arirang, arariyo » et deux simples couplets qui diffèrent d’une région à l’autre. En abordant divers thèmes universels, cette simple composition musicale et littéraire invite à l’improvisation, l’imitation et au chant à l’unisson, ce qui facilite son acceptation au sein de différents genres musicaux. Les experts estiment le nombre total de chants traditionnels portant le titre « Arirang » à quelque 3 600 variantes qui appartiennent à une soixantaine de versions. Une grande vertu de l’Arirang est son respect de la créativité humaine, sa liberté d’expression et son empathie. Tout le monde peut créer de nouvelles paroles qui viennent s’ajouter aux variantes régionales, historiques et typologiques du chant, et à la diversité culturelle. L’Arirang est universellement chanté et apprécié de la nation coréenne. En même temps, un ensemble de praticiens des versions régionales, notamment des communautés locales, des groupes privés et des individus, s’efforcent activement d’en favoriser la popularisation et la transmission en mettant en avant les caractéristiques générales et locales des versions individuelles. L’Arirang est aussi un sujet et un motif populaires dans diverses expressions artistiques et les médias, notamment le cinéma, la comédie musicale, le théâtre, la danse et la littérature. C’est un hymne évocateur, doté du pouvoir de favoriser la communication et l’unité du peuple coréen, chez lui comme à l’étranger.

Documents

Décision 7.COM 11.27

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : L’Arirang est sans cesse recréé dans divers contextes sociaux, lieux et occasions, servant de marqueur d’identité parmi ses détenteurs tout en assurant la promotion des valeurs de solidarité et la cohésion sociale ;
  • R.2 : L’inscription de l’Arirang sur la Liste représentative pourrait favoriser une plus grande visibilité du patrimoine culturel immatériel et promouvoir le dialogue et le respect de la diversité culturelle et de la créativité, notamment en raison de la grande variété que l’on trouve dans un seul élément ;
  • R.3 : Des représentants des détenteurs ont été impliqués dans la planification des mesures de sauvegarde proposées, qui visent notamment à atténuer les risques potentiels résultant de l’inscription de l’Arirang sur la Liste représentative ; il existe un engagement clair de l’État soumissionnaire de fournir un cadre juridique pour la sauvegarde des expressions culturelles de la République de Corée ;
  • R.4 : Les universitaires, les chercheurs et les autorités locales et régionales ont largement consulté les communautés à travers le processus de candidature et la preuve est fournie de leur consentement libre, préalable et éclairé à la possible inscription ;
  • R.5 : Après un processus pluriannuel de consultation avec les communautés concernées, l’Arirang a été inclus en 2012 dans l’inventaire d’État du patrimoine culturel immatériel par l’Administration du patrimoine culturel ;

Inscrit l’Arirang, chant lyrique traditionnel du peuple coréen sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© 2013 by Promysel

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO